Oto-rhino-laryngologistes (ORL et chirurgie cervico-faciale) : les motifs de réclamation des patients en 2020

Le 28.09.2021
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

En 2020, les 1 784 sociétaires ORL de la MACSF ont adressé 73 déclarations, soit une sinistralité de 4,09 % contre 4,81 % en 2019.

Ces déclarations se répartissent en 1 procédure administrative, 11 procédures civiles, 4 procédures ordinales, 48 réclamations amiables et 9 saisines d'une CCI.

Les 1 211 ORL libéraux ont adressé 61 déclarations. Leur sinistralité s’établit à 5,04 %, contre 6,82 % en 2019.

SOMMAIRE

L'analyse de l'expert >
Diagnostic >
Prise en charge >
Chirurgie naso-sinusienne >
Geste >

L'analyse de l'expert

Docteur Régis Cauchois, Oto-rhino-laryngologiste, consultant MACSF.

Schématiquement, nous identifions 4 types de réclamations pour lesquelles des recommandations médico-légales peuvent être proposées :

  • Problème de retard diagnostic : sans inciter à multiplier les examens complémentaires de "précaution", les ORL doivent noter dans leur dossier que le patient a été invité à revenir en consultation pour vérifier l'évolution des symptômes.
  • Problème de la preuve de l'information : rappeler la nécessité, surtout dans une chirurgie fonctionnelle, de plusieurs consultations préopératoires avec délai de réflexion, de mention dans le dossier de la délivrance de l'information et de la remise de la fiche d'information de la SFORL, du courrier au médecin-traitant et de la signature d'un document attestant de la délivrance de cette information.
  • Encore trop de dossiers de chirurgie endo-nasale avec complications oculaires et surtout cérébro-méningées avec des dossiers très "lourds", complications en général considérées comme "maladresse fautive" dans une chirurgie fonctionnelle.
  • Dossiers de "Syndrome du nez vide" : éviter les turbinectomies totales ou subtotales y compris le terme de turbinectomie dans le CRO  au profit du terme de turbinoplastie (même si la différence est "sémantique").

Diagnostic

  • Réclamation concernant la prise en charge d’une baisse de l’audition chez un étudiant. Découverte secondaire d’une tumeur cérébrale.
  • Retard au diagnostic d’un cancer du cavum chez un patient présentant des épistaxis récidivantes, ayant bénéficié de séances de cautérisation.

Prise en charge

  • Thrombose jugulaire interne et paralysie faciale au décours du traitement antibiotique d’une otite. Evolution initialement favorable puis dégradation de l’état général avec otite nécrosante pseudo-tumorale.
  • Décès d’un patient par atteinte de l’artère carotide à l’origine d’une hémorragie massive au décours de l’évolution d’un carcinome épidermoïde laryngé.
  • Retard de prise en charge d’une tumeur de la base de la langue. Chirurgie délabrante.
  • Sciatique paralysante au décours d’une injection intramusculaire de KENACORT® prescrite par l’ORL pour allergie saisonnière et réalisée par une infirmière.
  • Vascularite cérébrale dans les suites d’une otite externe compliquée et négligée.

Chirurgie naso-sinusienne

Mauvais résultat

  • Réclamation concernant le résultat esthétique d’une rhinoseptoplastie (9).

Complications

> Technique

  • Ethmoïdectomie dont les suites sont marquées par : 
  • un hématome intraparenchymateux pariéto-occipital gauche avec pneumencéphalie, 
  • une brèche ostéoméningée avec hémorragie nécessitant une surveillance neurochirurgicale,
  • une brèche orbitaire à l’origine d’une diplopie (2),
  • une lésion de l’artère carotide interne dans sa position intra-pétreuse, embolisation.

> Syndrome du "nez vide"

  • Patient pris en charge pour une obstruction nasale chronique, décision de turbinectomie avec septoplastie. Suites marquées par un syndrome du nez vide (3).

Amygdalectomie

  • Amygdalectomie dont les suites sont marquées par : 
  • l’oubli d’une compresse nécessitant une extraction chirurgicale,
  • une chute d’escarre avec hémorragie nécessitant une reprise chirurgicale d’hémostase,
  • une brûlure de la commissure labiale.

Chirurgie carcinologique

  • Survenue d’un AVC au décours de l’exérèse d’une tumeur jugulo-carotidienne.
  • Hémorragie cataclysmique dans les suites d’une exérèse de lésion papillomateuse de l’amygdale. Echec de l’embolisation. Décès.
  • Cicatrice exubérante dans les suites de l’exérèse d’un carcinome baso-cellulaire sous la paupière inférieure avec lambeau jugal.
  • Fracture de la dent numéro 11 lors de la réalisation de séances de laser par laryngoscopie en suspension en traitement d’un pseudo-myxome des cordes vocales.
  • Nécrose alaire au décours de l’exérèse d’un carcinome baso-cellulaire de l’aile du nez.

Chirurgie de l’oreille

  • Chirurgie d’otospongiose dont les suites sont marquées par : 
  • une hémi-agueusie et aggravation d’une hypoacousie,
  • une aggravation du déficit auditif.
  • Chirurgie d’otoplastie dont les suites sont marquées par un résultat esthétique insuffisant.
  • Caillot sanguin du conduit auditif externe gauche dans les suites d’une chirurgie d’exploration de la chaîne des osselets au décours d’une surdité post-traumatique.
  • Paralysie faciale au décours d’une chirurgie d’un neurinome de l’acoustique. Greffe hypoglosso-faciale.

Thyroïde

  • Thyroïdectomie dont les suites sont marquées par une paralysie récurrentielle (3).

Uvulopharyngoplastie

  • Uvulolaryngoplastie par laser dont le résultat est allégué non satisfaisant.

Divers chirurgie

  • Perte de la sensibilité labio-mentonnière au décours de l’extraction des dents n°18, 28 et 38.
  • Extraction de la dent 21 en lieu et place d’une dent surnuméraire.
  • Résultat qualifié d’insuffisant de la section d’une bride mento-sternale chez un nourrisson de six mois.
  • Extraction par erreur d’une molaire en lieu et place d’une dent de sagesse.
  • Réclamation concernant la survenue d’une lésion du nerf spinal et d’un syndrome de Claude Bernard Horner au décours d’un curage ganglionnaire pour tumeur de la thyroïde.

Geste

  • Réclamation concernant une endoscopie laryngée au tube rigide pour extraction d’un corps étranger identifié au scanner. Ce corps étranger ne sera jamais retrouvé.
  • Nécrose partielle de l’aile du nez au décours d’une injection de NEW-FILL® du sillon nasogénien. Injection intra-artérielle.
  • Plaie du pharynx lors d’une biopsie ganglionnaire cervicale, identifiée en peropératoire et suturée. Suites marquées par une médiastinite.
  • Otorrhée au décours de la mise en place d’un aérateur transtympanique pour otite séreuse. Évolution favorable.
  • Perforation tympanique au décours de l’ablation d’un bouchon de cérumen.

 

Retour au Rapport annuel sur le risque des professionnels de santé


 >Découvrez notre dossier thématique consacré aux médecins <

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Les solutions MACSF
RCP-PJ

Indispensable pour vous défendre en cas de mise en cause, le contrat RCP-PJ facilite le règlement de vos litiges d'ordre privé ou professionnel.

Formations

Nos juristes et médecins vous proposent un large choix de formations adaptées à votre situation professionnelle.

Le plus : elles sont illustrées par l'analyse des situations réelles issues de nos dossiers.

La communauté MACSF

Un forum avec des professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner