Chirurgie orthopédique et traumatologique/Neurochirurgie

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Les 1 265 chirurgiens orthopédiques et traumatologiques sociétaires de la MACSF ont déclaré 346 procédures en 2019, dont 75 sans suite. Ces déclarations se répartissent en 2 procédures administratives, 87 procédures civiles, 4 procédures ordinales, 2 procédures pénales, 104 réclamations amiables et 147 saisines d'une CCI.

Le Docteur Nicolas Chanzy, Chirurgien orthopédiste conseil, revient en images sur la sinistralité enregistrée en 2019 par la MACSF en chirurgie orthopédique et traumatologique.

Sommaire

Diagnostic et prise en charge >
Chirurgie du membre supérieur >
Chirurgie du membre inférieur >
Neurochirurgie >
Complications médicales >
Complications anesthésiques >
Divers >

Diagnostic et prise en charge

  • Patient de 65 ans présentant une tuméfaction d'allure inflammatoire au niveau de la malléole externe gauche évoluant depuis fin 2009. Bilan radiologique non contributif. Refus d'exérèse de la lésion par plusieurs chirurgiens. Consultation avec notre sociétaire au bout de huit mois d'évolution.  Bilan biologique éliminant une pathologie systémique. Patiente revue sept semaines plus tard. Conseil d'une biopsie qui sera réalisée deux mois après révélant un sarcome à cellules fusiformes. Amputation au tiers supérieur de jambe.
  • Chute d’une hauteur de six mètres, polytraumatisme. Ostéosynthèse d’une fracture du membre supérieur. Choc hémorragique sur rupture de rate passée inaperçue. Décès.
  • Tendinite chronique d'Achille chez un manutentionnaire dans le cadre d'un accident de travail, traitement orthopédique. Intervention chirurgicale 15 mois plus tard.
  • Patient pris en charge pour une synovite du genou, résultat histologique mettant en évidence un sarcome. Amputation transfémorale dans un centre de référence. Retard de diagnostic allégué.
  • Diagnostic tardif d’une entorse grave du ligament latéral interne de la première colonne de la main droite. Ligamentoplastie par greffe tendineuse. Résultat fonctionnel décevant.
  • Luxation postérieure glénohumérale méconnue pendant près de neuf mois nécessitant une prise en charge chirurgicale à ciel ouvert. Epaule raide et douloureuse.
  • Retard de diagnostic d’une ischémie du membre inférieur droit qui justifiera une amputation.
  • Réclamation concernant les conditions de prise en charge d'une ostéite en service d'urgence chez un patient diabétique.
  • Réclamation concernant les conditions de prise en charge d’une pseudarthrodèse du rachis lombaire. Evolution finalement favorable.
  • Réclamation de la part d’une patiente concernant la mobilisation par le chirurgien du genou opéré la veille pour mise en place d’une prothèse totale.
  • Patient de 90 ans présentant une fracture du col du fémur. Bilan cardiaque préopératoire amenant à ne programmer l’intervention que cinq jours plus tard. Décès la veille de l’intervention.
  • Réclamation concernant les conditions de prise en charge d’une cellulite de la main droite nécessitant plusieurs interventions chirurgicales avec amputation des doigts longs.

Chirurgie du membre supérieur

Epaule

  • Exérèse d’un kyste épidermoïde de l’épaule compliquée par une infection du site opératoire nécessitant une reprise.
  • Mise en place d’une prothèse totale d’épaule compliquée par : un résultat insuffisant conduisant à la mise en place d’une prothèse totale inversée (1 cas), un choc septique conduisant au décès (1 cas), une fracture de la diaphyse humérale peropératoire avec déficit du nerf circonflexe et du nerf radial (1 cas).
  • Mise en place d’une prothèse d’épaule inversée pour omarthrose compliquée : d’un arrachement de la glène nécessitant une reprise chirurgicale (1 cas), d’une luxation précoce (1 cas), d’un résultat insuffisant (1 cas).
  • Arthroscopie diagnostique de l’épaule compliquée d’un syndrome douloureux régional complexe.
  • Réparation de la coiffe des rotateurs sous cœlioscopie compliquée par : une arthrite septique nécessitant une reprise chirurgicale avec antibiothérapie prolongée (2 cas), la migration d’une vis chirurgicale conduisant à une reprise (1 cas), une lésion de l’artère humérale (1 cas), un résultat insuffisant (1 cas), une rupture itérative de la coiffe des rotateurs (1 cas), un syndrome douloureux régional complexe (1 cas).
  • Résection acromio-claviculaire pour conflit sous acromial. Résultat allégué insuffisant (2 cas).

Coude

  • Fracture de la tête radiale traitée par mise en place d’une prothèse. Résultat qualifié d’insuffisant.
  • Fracture de Monteggia, ostéosynthèse du cubitus avec prothèse de tête radiale. Les suites sont marquées par : une pseudarthrose du cubitus (1cas), une infection du site opératoire qui justifiera une reprise chirurgicale précoce (1cas).

Poignet

  • Fracture du poignet traitée par ostéosynthèse. Evolution marquée par : une infection du site opératoire à l’origine d’une pseudarthrose (1 cas), un syndrome douloureux régional complexe (2 cas), une infection nécessitant un traitement antibiotique et une reprise chirurgicale (1cas), un résultat allégué insuffisant (1 cas).
  • Fracture du scaphoïde, ostéosynthèse, évolution marquée par : une pseudarthrose nécessitant une reprise chirurgicale (1cas), une vis trop longue justifiant d'une reprise chirurgicale (1 cas).

Canal carpien

  • Ténolyse du nerf médian pour traitement d’un syndrome du canal carpien compliquée par : un syndrome douloureux régional complexe (2 cas), un déficit du nerf médian (4 cas), un résultat insuffisant (2 cas), une lésion de l’artère cubitale (1 cas), une lésion peropératoire du nerf digital du troisième rayon (1 cas).

Main

  • Phlegmon des gaines après intervention pour doigt à ressaut. Reprise chirurgicale et antibiothérapie prolongée (3 cas).
  • Plaie profonde de la main explorée et suturée, compliquée d’une infection nécessitant une reprise.
  • Cure chirurgicale d’une maladie de Dupuytren compliquée d’un syndrome douloureux régional complexe.
  • Patiente ayant bénéficié d’une trapézoïdectomie dans un contexte d’accident de travail. Résultat qualifié d’insuffisant.
  • Cure chirurgicale d’un phlegmon des gaines des fléchisseurs de la main, persistance d’un sepsis nécessitant une reprise (2 cas).
  • Entorse grave du pouce, prise en charge chirurgicale compliquée par un névrome conduisant à une reprise chirurgicale.
  • Plaie distale profonde de D3 de la main gauche, suture. Nécrose nécessitant une amputation de la phalange.
  • Arthrodèse de pouce compliquée par une infection nécessitant une reprise chirurgicale et une antibiothérapie prolongée.
  • Réduction chirurgicale d’une luxation métacarpo-phalangienne du majeur droit, passée inaperçue quelques jours plus tôt. Syndrome douloureux régional complexe.
  • Chirurgie secondaire d’une section tendineuse marquée par un résultat insuffisant.
  • Traumatisme ancien de D5 droit, rupture complète de l'appareil fléchisseur : transfert du fléchisseur commun superficiel de D4 sur D5. Raideur persistante de D5 mais aussi de D4.
  • Exploration d’une plaie de main au bloc opératoire sous anesthésie locorégionale compliquée d’un syndrome douloureux régional complexe.
  • Réclamation concernant l'oubli de retrait d'un garrot au décours d'une chirurgie de doigt, entraînant un début d'ischémie. Dysesthésies du doigt concerné.
  • Exérèse d'un granulome avec corps étranger dans l'éminence hypothénarienne. Lésion de l'artère cubitale justifiant une reprise.
  • Prise en charge d'une infection de la main. Persistance d'un corps étranger à type d'épine qui justifiera une reprise chirurgicale.
  • Oubli d'un garrot lors d'une chirurgie d'ongle incarné sans conséquence vasculaire au final.
  • Reprise chirurgicale d'une suture de l'appareil extenseur du pouce. Lors de la prise en charge rééducative, faillite de l'appareil fléchisseur du pouce. Décision d'arthrodèse. Mauvais résultat allégué.
  • Réclamation concernant une supposée erreur de doigts lors d'une intervention pour doigts à ressaut.
  • Réclamation concernant la prise en charge d’une piqûre de cactus de l’index droit. Nécrose pulpaire, amputation de P3.

Fracture du membre supérieur

  • Fracture de l’humérus traitée par clou centromédullaire. Déficit du nerf radial au décours de l’ablation du matériel.
  • Fracture de phalange de l’index traitée de façon orthopédique compliquée d’un syndrome douloureux régional complexe.
  • Fracture des deux os de l’avant-bras traitée par ostéosynthèse. Syndrome des loges conduisant à une aponévrotomie de décharge. Infection du site opératoire, pseudarthrose.
  • Fracture luxation gléno humérale avec fracture tubérositaire sur le bilan d'imagerie. Réduction de la luxation. Le contrôle radiologique montrera une fracture déplacée du col chirurgical, passée inaperçue initialement. Prothèse inversée d'épaule.
  • Fracture de l’hamatum passée inaperçue sur le bilan radiologique initial. Raideur.
  • Réclamation concernant la qualité de réduction et d'ostéosynthèse d'une fracture d'humérus, évoluant vers une pseudarthrose.
  • Prise en charge d'un cal vicieux d'une fracture du poignet avec ostéotomie greffe et plaque. Survenue secondaire d'une rupture du long extenseur du pouce. Transfert tendineux. Mauvais résultat.
  • Fracture du poignet, traitement orthopédique. Arthrose post-traumatique.
  • Fracture céphalo tubérositaire de l'humérus ostéosynthésée par clou centromédullaire. Infection du site opératoire qui imposera l'ablation du matériel trois mois après sa pose.
  • Prise en charge secondaire d'une fracture de l'humérus traitée en Albanie avec une infection en regard d'une broche, qui justifiera une reprise de l'ostéosynthèse. Résultat fonctionnel décevant.
  • Fracture de l'humérus, clou centromédullaire. Pseudarthrose nécessitant une ablation du clou et la mise en place d'une plaque avec greffe osseuse.

Chirurgie du membre inférieur

Hanche

Prothèse

  • Mise en place d’une prothèse totale de hanche pour coxarthrose compliquée par : une paralysie du nerf sciatique (10 cas), une inégalité de longueur des membres inférieurs (6 cas), un résultat considéré comme insuffisant (7 cas), un ou plusieurs épisodes de luxation nécessitant une reprise chirurgicale (2 cas), une faillite du matériel nécessitant un changement de prothèse (3 cas), une arthrite septique nécessitant un changement de prothèse avec antibiothérapie prolongée (10 cas), un enfoncement de la tige fémorale nécessitant une reprise chirurgicale (3 cas), une paralysie du nerf crural (2 cas), une tendinite du psoas (1 cas), une fracture du fémur peropératoire (2 cas), une lésion vasculaire artérielle nécessitant une intervention en urgence (1 cas), une chute à l’origine d’une fracture péri prothétique (1 cas), une procédure de rappel de la prothèse par le laboratoire CERAVER (1 cas), un conflit cupule/psoas (1 cas), un déficit du nerf fémoro-cutané (1 cas).

Divers

  • Ablation d’un clou fémoral compliquée par une infection du site opératoire nécessitant une reprise chirurgicale avec antibiothérapie prolongée.
  • Mise en place d’un clou centromédullaire pour fracture per trochantérienne. Fausse route nécessitant le changement du clou le lendemain.
  • Mise en place d’une butée de hanche dans un contexte de poliomyélite. Résultat insuffisant.
  • Fracture du col fémoral, au décours de l'intervention de mise en place de prothèse totale de hanche, lésion du nerf fémoral responsable d'une paralysie du quadriceps.

Genou

Prothèse

  • Mise en place d’une prothèse totale de genou compliquée par : une nécrose cutanée nécessitant une reprise chirurgicale (4 cas), un résultat insuffisant (10 cas), une infection du site opératoire ayant nécessité une ou plusieurs reprises chirurgicales et une antibiothérapie prolongée (27 cas), une luxation nécessitant une reprise chirurgicale (1 cas), une instabilité de rotule nécessitant une reprise chirurgicale (4 cas), une thrombose artérielle poplitée nécessitant une reprise chirurgicale (2 cas), un syndrome douloureux régional complexe (1 cas), une sciatique homolatérale (1 cas), un descellement du médaillon rotulien (1 cas), une lésion du nerf saphène externe à l’origine de douleurs neuropathiques (1 cas), une rupture de l’appareil extenseur (1 cas), une thrombose veineuse profonde ( 1 cas).
  • Mise en place d’une prothèse unicompartimentale du genou dont le résultat est allégué insuffisant. Prothèse totale de genou (2 cas).
  • Mise en place d'une prothèse fémoro patellaire sous anesthésie générale avec bloc tronculaire. Atteinte du nerf crural.

Autres chirurgies du genou

  • Ligamentoplastie du genou compliquée par : une infection du site opératoire nécessitant une ou plusieurs reprises chirurgicales avec antibiothérapie prolongée (3 cas), une brûlure au niveau de la plaque de bistouri électrique (1 cas), une malposition du transplant nécessitant une reprise chirurgicale (1 cas), des phénomènes immuno allergiques lors de la résorption des vis d'interférence justifiant une reprise chirurgicale (2 cas).
  • Méniscectomie compliquée : par un résultat insuffisant (2 cas), une arthrite septique nécessitant une reprise chirurgicale et une antibiothérapie prolongée (1cas), un accident vasculaire cérébral postopératoire (1 cas), une instabilité du genou (1 cas), une hémarthrose nécessitant une reprise chirurgicale (1 cas), une erreur de côté (1 cas).
  • Transposition de la tubérosité tibiale antérieure compliquée : par une infection du site opératoire nécessitant une reprise chirurgicale et une antibiothérapie prolongée (1 cas), une nécrose cutanée nécessitant une reprise chirurgicale (1 cas).
  • Arthroscopie du genou à visée diagnostique compliquée d’un déficit du nerf sciatique en lien avec l’anesthésie locorégionale.
  • Neurolyse du nerf sciatique poplité externe au niveau du col du péroné quatre ans après un traumatisme. Douleurs neuropathiques.
  • Ostéotomie tibiale de varisation compliquée par un résultat insuffisant en raison de douleurs persistantes.
  • Ostéotomie tibiale de valgisation compliquée par une infection du site opératoire nécessitant une reprise chirurgicale pour ablation du matériel (5 cas).
  • Plaie du tendon rotulien, suture chirurgicale. Traitement anticoagulant préventif prescrit pour 15 jours, embolie pulmonaire massive au 20e jour.

Cheville

  • Deux sociétaires mis en cause dans la prise en charge d’une fracture de cheville traitée de façon orthopédique. Survenue d’une nécrose cutanée d’évolution défavorable à l’origine d’une amputation.
  • Ablation d’une plaque d’ostéosynthèse compliquée par l’impossibilité d’enlever la totalité du matériel en raison d’un outil inadapté. Reprise chirurgicale, infection du site opératoire.
  • Arthrodèse de cheville pour instabilité compliquée par : une nécrose cutanée nécessitant une reprise chirurgicale (1 cas), une malposition du matériel nécessitant une reprise chirurgicale (1cas), un résultat insuffisant (1 cas).
  • Ligamentoplastie de cheville compliquée par : une infection du site opératoire nécessitant une reprise chirurgicale avec antibiothérapie prolongée (2 cas).
  • Ostéosynthèse d’une fracture de cheville compliquée d’un syndrome douloureux régional complexe.
  • Mise en place d’une prothèse de cheville compliquée d’une arthrite septique d’évolution défavorable. Amputation.
  • Rupture du tendon d’Achille traitée par réinsertion tendineuse. Suites marquées par une nécrose cutanée d’évolution favorable.
  • Arthroscopie pour syndrome du carrefour postérieur de la cheville. Infection du site opératoire nécessitant une reprise chirurgicale. Trois sociétaires mis en cause.

Pied

Hallux

  • Fracture de l’hallux par écrasement, ostéosynthèse compliquée par une nécrose nécessitant une amputation.
  • Ostéotomie de Scarf pour traitement d’un hallux valgus compliquée par : un résultat qualifié d’insuffisant (6 cas), une récidive précoce nécessitant une reprise chirurgicale (1 cas), un déficit postopératoire du nerf sciatique en lien avec l’anesthésie locorégionale (1 cas), une section du long fléchisseur du gros orteil (1 cas), un syndrome douloureux régional complexe (1 cas), une section de l’appareil extenseur (1 cas), une pseudarthrose nécessitant une reprise chirurgicale (5 cas), une fracture peropératoire de la tête du premier métatarsien (1 cas), des troubles de la cicatrisation (1 cas), une brûlure cutanée (1 cas), une nécrose de la tête du premier métatarsien (1 cas).
  • Chirurgie d'hallux rigidus qui va se compliquer à deux reprises d'une pseudarthrose d’évolution favorable.
  • Ostéotomie phalangienne pour un œil de perdrix. La patiente allègue que le chirurgien lui a cassé l’orteil au bloc opératoire.

Divers

  • Douleurs résiduelles après cure chirurgicale d’ongle incarné.
  • Cure chirurgicale d’un orteil en griffe avec brochage compliquée par une infection nécessitant une amputation de l’orteil.
  • Pieds plats bilatéraux, chirurgie de correction. Suites marquées par un syndrome du canal tarsien et d'un syndrome douloureux régional complexe.
  • Arthrose du médio-pied traitée par arthrodèse partielle. Suites marquées par une infection nécessitant une reprise chirurgicale et une antibiothérapie prolongée.
  • Fracture du médio pied prise en charge par ostéosynthèse à plusieurs reprises. Résultat allégué insuffisant.

Fracture du membre inférieur

  • Fracture de l’hallux traitée de façon orthopédique, pseudarthrose. Cure chirurgicale compliquée d’une infection nécessitant une reprise chirurgicale et une antibiothérapie prolongée.
  • Fracture de jambe compliquée d'une pseudarthrose septique qui va aboutir à une amputation trans tibiale.
  • Fracture du plateau tibial externe. Décision de traitement orthopédique. Consultation auprès d'un autre chirurgien qui pose l'indication d'une ostéosynthèse. Mécontentement quant à la prise en charge.
  • Réclamation concernant la survenue d'une infection à Staphylococcus épidermidis après ablation d'un clou centromédullaire tibial.
  • Mécontentement d’une patiente pour traitement orthopédique d’une fracture du médio pied.
  • Réclamation concernant la survenue d’une infection du site opératoire au décours de la pose d’une plaque pour ostéosynthèse d’une fracture de jambe.

Neurochirurgie

Crâne

  • Chirurgie d’exérèse incomplète d’une tumeur hypophysaire nécessitant une reprise chirurgicale. Evolution défavorable, décès.
  • Exérèse d’une tumeur de l’angle ponto-cérébelleux compliquée d’une hémianopsie latérale homonyme.
  • Craniotomie de décompression pour lésions traumatiques cérébrales. Infection du volet nécessitant son ablation.
  • Réclamation concernant l’exérèse incomplète d’un neurinome ayant nécessité une reprise chirurgicale par un autre praticien.

Rachis

Prise en charge

  • Patient de 60 ans, chute d'une échelle, bilan scannographique évoquant une fracture-tassement ancienne de L1 et du plateau supérieur de L2. Finalement, le tassement de L2 s'avèrera récent. Vertébroplastie.

Rachis cervical

  • Cure de hernie discale cervicale compliquée par : une infection du site opératoire nécessitant une reprise chirurgicale avec une antibiothérapie prolongée (2 cas), une névralgie cervicobrachiale de topographie C5-C6 (2 cas), une hémiplégie dans les suites postopératoires (1 cas), un hématome épidural nécessitant une reprise chirurgicale en urgence (2 cas), un résultat insuffisant (2 cas), un syndrome de Brown-Séquard (1 cas), un hématome cervical par plaie vasculaire nécessitant une reprise chirurgicale (1 cas), des troubles de la déglutition  liés à un diverticule de Zenker lésé en peropératoire (1 cas), une brèche laryngée laissant persister des troubles phonatoires et de la déglutition (1 cas), un syndrome pyramidal avec douleurs des membres inférieurs (1 cas).
  • Discopathie C5-C6 traitée par mise en place d’un implant intersomatique. Suites marquées par une luxation antérieure de la prothèse nécessitant une reprise chirurgicale.
  • Patiente présentant une névralgie cervicobrachiale gauche. Libération radiculaire et mise en place d'une prothèse discale cervicale. Suites marquées par des dysesthésies des 3e et 4e doigts de la main droite.
  • Patient aux antécédents d'arthrodèse C6C7, extension de l'arthrodèse C5C7. Paresthésies du membre supérieur dominant.
  • Dysphonie au décours d’une intervention pour élargissement du canal cervical en C6-C7.
  • Arthrodèse du rachis cervical pour névralgie cervicobrachiale. Suites marquées par : un déficit sensitivomoteur de même topographie (1 cas), une dysphonie (1 cas), une tétraparésie (1 cas).
  • Infiltration du rachis cervical compliquée par la persistance des douleurs et l’apparition de vertiges.

Rachis dorsal

  • Patiente prise en charge pour décompression médullaire sur épidurite métastatique de niveau T9. Infection du site opératoire nécessitant une reprise et une antibiothérapie prolongée.
  • Réclamation concernant les suites d'une cimentoplastie D7, ayant laissé persister des douleurs dorsales. Bilan IRM ne retrouvant pas de ciment en D7 mais en D6.
  • Réclamation concernant l’exérèse d’un méningiome dorsal. Intervention s’étant compliquée d’un hématome épidural nécessitant une réintervention en urgence mais qui lui laissera des séquelles vésico-sphinctériennes.

Rachis lombaire - arthrodèse

  • Arthrodèse lombaire pour instabilité rachidienne avec lombalgies chroniques compliquée par : une pseudarthrose aseptique nécessitant une ou plusieurs reprises chirurgicales (6 cas), une infection du site opératoire nécessitant une reprise chirurgicale et un traitement antibiotique prolongé (17 cas), une migration du matériel nécessitant une reprise chirurgicale (3 cas), la malposition d’une ou plusieurs vis à l’origine d’un déficit neurologique nécessitant une reprise chirurgicale (10 cas), une faillite du matériel nécessitant une reprise chirurgicale (2 cas), un résultat insuffisant (9 cas), une lésion vasculaire nécessitant une reprise chirurgicale (2 cas), des douleurs neuropathiques (2 cas), une erreur de niveau nécessitant une reprise chirurgicale (1 cas), un syndrome de la queue de cheval (2 cas), une malposition de la cage intersomatique (1 cas), une brèche durale nécessitant réparation chirurgicale (2 cas), un déficit poly radiculaire de type névrite (1 cas), un déficit radiculaire nécessitant une reprise (1 cas).

Rachis lombaire - chirurgie de hernie discale

  • Cure de hernie discale lombaire par voie postérieure ou antérieure compliquée par : une récidive précoce (3 cas), un résultat insuffisant avec douleurs persistantes (11 cas), l’oubli d’un fragment d’aiguille de suture en sous-cutané (1 cas), une spondylodiscite nécessitant une reprise chirurgicale avec antibiothérapie prolongée (9 cas), des douleurs neuropathiques (5 cas), un syndrome de la queue de cheval (4 cas), une plaie de l’intestin grêle nécessitant une iléostomie de décharge (2 cas), une brèche durale nécessitant une réparation chirurgicale (2 cas), une parésie transitoire du nerf axillaire droit en lien avec une malposition opératoire (1 cas), le décès inexpliqué du patient en postopératoire (1 cas), une erreur de niveau (1 cas), une erreur de côté (1 cas).
  • Laminoarthrectomie lombaire avec discectomie et mise en place d’une cage intersomatique compliquée par : un méningocèle nécessitant une reprise chirurgicale (1 cas), des douleurs neuropathiques (1 cas).
  • Patient présentant une paraparésie spastique, survenue dans les suites de la décompensation d'un kyste arachnoïdien pré-médullaire thoracique, découvert au décours d’une intervention pour récidive de hernie discale lombaire.

Divers

  • Cure chirurgicale de canal lombaire étroit compliquée par : une infection du site opératoire nécessitant une reprise chirurgicale avec antibiothérapie prolongée (6 cas), une brèche durale avec méningocèle nécessitant une reprise chirurgicale (4 cas), un hématome épidural à l’origine d’un syndrome de la queue de cheval nécessitant une reprise chirurgicale (6 cas), un déficit du nerf sciatique (1 cas), un résultat insuffisant (4 cas), un déficit du nerf crural (1 cas), une monoplégie transitoire (1 cas).
  • Mise en place d’un neuro stimulateur médullaire implantable pour douleurs neuropathiques compliquée par : une migration du matériel (1 cas), une infection du site d’implantation du boitier nécessitant une reprise chirurgicale (2 cas), une malposition des sondes (1 cas).
  • Réalisation d’une coccygectomie pour douleurs chroniques. Suites marquées par une infection du site opératoire nécessitant une reprise chirurgicale et une antibiothérapie prolongée.
  • Chirurgie de scoliose dont le résultat est allégué insuffisant. Persistance de douleurs et correction incomplet de la déformation.
  • Tassement lombaire invalidant qui va justifier la réalisation d'une cimentoplastie. Décompensation cardiaque brutale post-opératoire. Décès.
  • Vertébroplastie lombaire pour fracture compliquée d’une méningo-encéphalite à Staphylococcus aureus.

Complications médicales

  • Surdosage en NEURONTIN® au décours d’une arthrodèse du rachis lombaire. Evolution favorable.

Complications anesthésiques

  • Patiente prise en charge pour une cure de canal lombaire étroit avec utilisation d'une veine du dos du pied pour réalisation de l'anesthésie générale. Nécrose au point d'injection avec évolution défavorable sur un terrain diabétique nécessitant l'amputation de trois orteils.

Divers

  • Réclamation concernant une intervention orthopédique non réalisée suite à un "dysfonctionnement" supposé, non confirmé, d'un amplificateur de brillance. Intervention réalisée quelques jours plus tard dans un autre centre. Aucune incidence sur l'évolution de la pathologie.
  • Réclamation concernant une chute de la table opératoire en postopératoire lors du transfert sur le brancard. Contusions multiples d’évolution favorable.
  • Patiente présentant une névralgie du nerf trijumeau, thermocoagulation, mais aggravation de la symptomatologie. Le diagnostic initial de névralgie sera récusé par un autre praticien.

 

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
La solution MACSF
RCP-PJ

Indispensable pour vous défendre en cas de mise en cause, le contrat RCP-PJ facilite le règlement de vos litiges d'ordre privé ou professionnel.

À lire aussi

Chirurgiens au bloc opératoire

Dossier : Responsabilité civile professionnelle du chirurgien

Chirurgiens, découvrez dans ce dossier thématique ce qu'il faut savoir sur votre responsabilité médicale.Quels sont les risques encourus au bloc opératoire ? Comment se défendre en cas...

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×