Ponctions veineuses et artérielles sous échographie déléguées à un IDE

Le 03.03.2021 par Sophie Lorieau, Juriste MACSF
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
cathéter

Par un arrêté du 21 janvier 2021 (et son annexe), les infirmiers sont autorisés, sur tout le territoire et dans l’ensemble des services de médecine, chirurgie et obstétrique (MCO), à réaliser des échoguidages pour la ponction veineuse, la pose de voie veineuse périphérique ou la ponction artérielle radiale, en lieu et place du médecin.

Sommaire

Du médecin délégant vers l’IDE délégué(e) >
Une compétence sous quelles conditions ? >
Une formation adaptée >

Du médecin délégant vers l’IDE délégué(e)

L’article 66 de la loi Santé du 24 juillet 2019 a réformé et simplifié le dispositif des protocoles de coopération.

S’ils le souhaitent, les professionnels de santé peuvent s’engager dans une démarche de coopération et transférer des activités ou des actes de soins ou de prévention ou réorganisent leurs modalités d’intervention auprès du patient.

Le médecin prescrit l’acte à réaliser et peut intervenir à tout moment lors de la réalisation de l’acte. Le patient éligible est informé des conditions de sa prise en charge induites par le protocole. 

Une compétence sous quelles conditions ? 

Les infirmiers sont désormais autorisés, dans les services de MCO et notamment en structure d’urgence, à effectuer un échoguidage pour la ponction veineuse ou pose de voie veineuse périphérique au niveau du membre supérieur ou pour la ponction radiale artérielle à la place du médecin.

Cela concerne uniquement les patients majeurs en mesure de donner leur consentement, présentant un antécédent veineux ou artériel difficile et/ou un score prédictif de ponction veineuse difficile. Le risque sera évalué par un infirmier qui le signalera à l’infirmier délégué. Le patient a le choix d’accepter ou de refuser que l’échographie soit réalisée par le délégué.

L’information est donnée oralement et sous forme d’une note écrite. Le consentement du patient sera tracé dans son dossier médical.

Une formation adaptée pour réaliser des échoguidages

Avant la mise en œuvre du protocole, il parait important de s’assurer que le professionnel délégué ait suivi une formation spécifique correspondant aux actes dérogatoires. 

L’établissement devra déclarer au préalable auprès de l’ARS les infirmiers volontaires pour la mise en place de ce protocole.

Pour aller plus loin

Consultez l'arrêté du 1er mars 2021 relatif à l'autorisation du protocole de coopération "Réalisation d'échographies des veines et/ou artères des membres supérieurs par une infirmière en lieu et place d'un médecin"

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Les solutions MACSF
Offres infirmières

Des solutions concrètes pour vous accompagner dans votre vie professionnelle et dans votre vie privée.

RCP-PJ Hospitaliers et Salariés

Indispensable pour vous défendre en cas de mise en cause par un patient, le contrat RCP-PJ facilite le règlement de vos litiges d'ordre privé ou professionnel.

À lire aussi

infirmier, infirmière, responsabilité civile professionnelle

Responsabilité civile professionnelle de l'infirmier

Tout savoir sur votre responsabilité civile professionnelle : compétences de l'infirmier/infirmière, actes de soins autorisés, obligation d'assurance...

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner