Protocole de coopération infirmier/aide-soignant : la réalisation de soins d’élimination fécale est désormais possible

Le 24.11.2021 à 09:00 par Sophie Lorieau, Juriste MACSF
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Protocole de coopération infirmier/aide-soignant

L’arrêté du 24 septembre 2021 autorise l’aide-soignant, en lieu et place de l’infirmier, à réaliser des soins d’élimination fécale pour des patients atteints de troubles neurologiques chroniques pris en charge à domicile par un SSIAD pour personnes handicapées. Ce transfert de tâches s’effectue dans le cadre d’un protocole de coopération et sur prescription médicale.

SOMMAIRE
Les professionnels concernés >
Les patients éligibles à cette délégation >
Les actes dérogatoires concernés  >
La formation requise pour l’aide-soignant >

Les professionnels concernés

Les infirmières du SSIAD PH disposant d’une expérience dans la pratique professionnelle peuvent déléguer aux aides-soignants du service, volontaires et formés.

Il s’agit, avant tout, d’optimiser le temps professionnel de l’infirmier et de l’aide-soignant dans la prise en charge globale du patient.  

Les patients éligibles à cette délégation

Il doit s’agir d’adultes conscients, présentant des troubles neurologiques chroniques, à l’exception de tous les patients à risque en lien avec une pathologie identifiée ou présentant une morphologie particulière. 

Une information orale et écrite est donnée au patient et il reçoit une fiche d’information sur les soins relatifs à l’élimination des selles. Il peut refuser cette délégation. Le refus sera notifié et figurera dans les indicateurs de suivi. 

Les actes dérogatoires concernés 

Le texte précise qu’il s’agit "spécifiquement de soins d’actes de la vie quotidienne dans un contexte de pathologies chroniques", ces actes ayant été initiés dans un établissement sanitaire.

L’aide-soignant peut poser des laxatifs rectaux, réaliser des micros lavements et des touchers rectaux explorateurs et/ou évacuateurs. 

La formation requise pour l’aide-soignant 

Les professionnels ayant bénéficié d’une expérience antérieure dans le domaine du handicap moteur au moins 6 mois et pour laquelle une évaluation des compétences a été validée par une infirmière délégante peuvent être recrutés.

L’expérience auprès d’enfants ou d’adultes ou de personnes âgées et/ou handicapées, dépendantes, fragiles, limitées dans leurs mouvements sera retenue. 

Une formation théorique et pratique avec des mises en situation individuelles sera dispensée auprès de tout aide-soignant volontaire. 

Référence
Arrêté du 24 septembre 2021 relatif à l'autorisation du protocole de coopération "Sur prescription médicale, réalisation par l'aide-soignant, en lieu et en place de l'infirmier, de soins d'élimination fécale pour des patients atteints de troubles neurologiques chroniques, pris en charge à domicile par le SSIAD pour personnes handicapées" >

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Les solutions MACSF
RCP-PJ Hospitaliers et Salariés

Indispensable pour vous défendre en cas de mise en cause par un patient, le contrat RCP-PJ facilite le règlement de vos litiges d'ordre privé ou professionnel.

Pour les infirmiers hospitaliers

Des assurances adaptées à vos besoins et à un tarif accessible.

La communauté MACSF

Un forum avec des professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner