Santé sexuelle des adolescents : de l'accueil aux soins

Le 12.05.2021 par Alan Charissou
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Une adolescente reçoit des informations dans un centre de plannification familiale

L'accueil des adolescents dans les structures de soins est spécifique. Le Dr Alan Charissou, médecin en Centre de Planification et d'Education Familiale (CPEF), donne les clés d'une approche "adolescent friendly" pour optimiser l'accueil des jeunes en quête de soins et de conseils sur leur santé sexuelle et reproductive.

Sommaire

Quels sont les enjeux en santé sexuelle ? >
Comment accueillir les jeunes dans une structure de soins ? >
Comment organiser les structures de soins destinées aux adolescents ? >

Quels sont les enjeux en santé sexuelle ?

En population générale, les enjeux en santé sexuelle portent sur diverses problématiques :

  • Personnes victimes de violences sexuelles : 777 000/an
  • Grossesses non planifiées : 370 000/an
  • Chlamydioses : 77 000/an
  • HIV : 6 000/an

Les priorités en matière de santé sexuelle sont perçues différemment par l'adolescent. L'approche "adolescent friendly" consiste à en avoir une bonne connaissance pour permettre de guider l'interrogatoire de manière plus adaptée lors de la consultation.

Comment accueillir les jeunes dans une structure de soins ?

Le site de l'OMS propose une page dédiée aux services de santé adaptés aux adolescents ainsi qu'une bibliographie abondante pour permettre aux prestataires de soins d'accueillir les adolescents selon leurs attentes en matière de services de santé.

Ces guides proposent des moyens pour permettre à l'adolescent de s'engager à bénéficier des soins et services dont il a besoin sans appréhension, notamment celle de la relation entre l'adulte et le jeune, qui crée souvent un frein à sa démarche (la crainte de ne pas être respecté, que les valeurs du soignant lui soient imposées, que la confidentialité ne soit pas respectée ou encore d'être victime de discrimination quant à son genre ou à son orientation sexuelle…).

Certaines compétences spécifiques sont donc nécessaires pour une approche "adolescent friendly" dans les structures de soins :

  • Connaître ses propres tabous afin de prévoir les difficultés que l'on pourrait rencontrer lors d'un entretien.
  • Connaître le cadre légal du soin au mineur, ce qui est essentiel pour proposer l'ensemble des services de soins dont le jeune dispose sans commettre d'impair, par exemple en termes d'autorité parentale, de présence d'un majeur référent ou de secret médical.
  • Expliquer l'examen clinique, obtenir le consentement et impliquer le jeune dans la prise de décision.
  • Utiliser la 3e personne et être précautionneux dans le questionnement pour ne pas aborder les thématiques de manière frontale.
  • Normaliser le problème évoqué par l'adolescent pour réduire son sentiment de stigmatisation en lui expliquant que cela est fréquent.
  • S'assurer que la prescription n'aura pas d'impact financier que l'adolescent ne pourrait pas supporter.
  • Rassurer sur la confidentialité de l'entretien.
  • Ne pas rompre le parcours de soins en adressant l'adolescent à un partenaire de santé qui ne serait pas "adolescent friendly".

Comment organiser les structures de soins destinées aux adolescents ?

Plusieurs critères sont à prendre en compte pour proposer des structures de soins adaptées aux besoins des adolescents :

  • La proximité. Mieux vaut préférer les interventions dans les établissements scolaires, les locaux d'associations, les gares, qui sont des lieux fréquentés par les adolescents et sont adaptés pour offrir ces services. Il faut éviter de positionner la structure dans un hôpital, qui est souvent excentré et "rebute" les jeunes.
  • Une offre de soins la plus large possible. Il est par exemple dommage de traiter les IST sans proposer l'offre de contraception ad hoc, ou inversement.
  • Des heures d'ouverture en adéquation avec les horaires scolaires.
  • Une structure accueillante. Proposer un accès gratuit au wi-fi, des prises pour recharger les téléphones. Prévoir un affichage et de la documentation spécifiques sur les problématiques qui interrogent les jeunes (LGBTQ…).
  • La disposition des locaux. Un secrétariat fermé pour le 1er entretien administratif doit être prévu pour permettre la confidentialité. Les jeunes ressentent souvent le bureau comme une barrière physique et préfèrent mener l'entretien autour d'une table ronde. La blouse blanche peut également être une barrière dans la relation soignant-soigné.
  • Impliquer les jeunes dans la gestion de la structure. Une boîte à idée peut être installée dans la salle d'attente. Des enquêtes* peuvent être menées auprès des jeunes, ou encore, il est possible de faire participer les adolescents ou des représentants d'adolescents au comité organisationnel de la structure.

*Orientations sur les aspects éthiques à prendre en considération pour planifier et examiner des recherches sur la santé sexuelle et reproductive des adolescents (OMS)

Références utiles

> Global standards for quality health care services for adolescents (2015)
> Note d'orientation “Une approche fondée sur les normes pour améliorer la qualité des services de santé destinés aux adolescents”
> Guide pratique pour les soins aux adolescents (2010)
> Building an adolescent-competent workforce (2015)
> Health for the world's adolescents – A second chance in the second decade (2014)
> "Les comportements de santé des jeunes" – Analyses du baromètre santé 2010 - INPES
> Baromètre santé 2016 "Genre et sexualité" – Santé publique France

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Alan Charissou, médecin généraliste
L’auteur

Alan Charissou

Je suis médecin généraliste diplômé de la Faculté de Médecine de Nancy. Mon parcours professionnel m'a permis de développer des compétences globales en santé publique et concernant l'organisation du système de soins (médecin directeur des Centres Municipaux de Santé de la Ville de Montreuil). Depuis 10 ans, j'ai acquis des connaissances plus spécifiques en santé de l'enfant (PMI en Moselle) et en santé sexuelle et reproductive (exercice en centre de planification ou d'éducation familiale).

Les solutions MACSF
RCP-PJ

Indispensable pour vous défendre en cas de mise en cause, le contrat RCP-PJ facilite le règlement de vos litiges d'ordre privé ou professionnel.

Formations

Nos juristes et médecins vous proposent un large choix de formations adaptées à votre situation professionnelle.

Le plus : elles sont illustrées par l'analyse des situations réelles issues de nos dossiers.

À lire aussi

Fillette en consultation

Soins aux mineurs : responsabilité du professionnel de santé

Tout savoir sur la législation et la responsabilité du professionnel de santé dans le cadre de soins aux mineurs : que faire en cas de refus...

La communauté MACSF

Un forum avec des professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner