Les soignants et le stress…

Le 06.08.2020 par MACSF
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Stress à l'hôpital

Le stress peut parfois être un facteur de motivation au quotidien, mais, mal vécu ou trop présent, il devient vite paralysant.
Des maux de dos à la fatigue persistante en passant par les troubles de l’attention, les répercussions sur la santé sont à long terme difficiles à enrayer.
La profession de soignant est particulièrement génératrice de stress car elle est soumise à des horaires difficiles, le soin des malades suppose de lourdes responsabilités, les relations professionnelles ne sont pas toujours harmonieuses, les urgences sont fréquentes, la proximité de la douleur, de la détresse et de la mort est pénible à tolérer à la longue.

Comprendre le stress

Si les sources du stress sont propres à chacun, certaines techniques permettent de mieux le gérer avant d’atteindre le point de non-retour de l’épuisement professionnel. 
Pour bon nombre d'entre nous, le stress est un fourre-tout désignant un vague sentiment de malaise, pourtant c’est une réaction biologique bien réelle à une stimulation extérieure physique, psychique ou sensorielle. C'est un quasi-réflexe qui se décompose en trois phases :

  1. Le choc: vous recevez le stimulus " stressant " et votre organisme va tout faire pour s'adapter. C'est un stade où la mémoire et la réflexion sont améliorées.
  2. La résistance au stress: votre organisme est en position de mobilisation et le stress est considéré, d'un point de vue biologique, comme un agent stimulant bénéfique pour l'organisme. Il lui permet de réagir.
  3. L'épuisement: Le stress perdure, votre organisme se fatigue, vous êtes sensible aux agressions extérieures, dans un état de tension excessive. Apparaissent alors la fatigue, la colère, voire même la dépression.

Le stress fait partie de la vie et peut être positif, c'est souvent lui qui nous procure l'énergie et la motivation nécessaires pour surmonter les difficultés et relever les défis quotidiens. 
Certains ne le considèrent alors pas comme du stress, compte tenu de la satisfaction ressentie une fois l'objectif atteint.

Les sentiments négatifs associés au stress correspondent à un déséquilibre entre ce qu’on demande à une personne de faire et les ressources dont elle pense disposer pour y répondre. Le stress généré peut alors l'empêcher d'être productive. 

Lorsqu'une personne ressent trop de stress -en fréquence ou en intensité-, elle peut avoir de nombreux syndromes :

  • Syndromes physiques : fatigue constante, risques de douleur et de maladie, troubles du sommeil, troubles de l’alimentation, palpitations cardiaques, tensions musculaires, addictions …
  • Syndromes psychiques : sentiment permanent de tension, irritabilité, pleurs, symptômes dépressifs, diminution de la confiance en soi, isolement social…
  • Syndromes cognitifs : augmentation des erreurs et diminution de sa « performance », problèmes de concentration, de mémoire, indécision …

Il n'y a pas de causes précises et établies au stress, face à une même situation, les individus réagissent différemment. Reste qu'il existe des facteurs aggravants : certaines périodes de la vie ou certains contextes, professionnels notamment.

Quelques facteurs de stress professionnel des soignants

Il existe de nombreux facteurs de stress propres à un environnement de travail mais nous pouvons agir sur certains facteurs aggravants.

Stress lié à la charge de travail
La « surcharge de travail » serait le premier facteur de stress. Ce n’est pas tant l’avalanche de travail qui importe, mais la façon de l’appréhender. Même les gens les plus endurants, exigeants envers les autres mais aussi envers eux-mêmes, peuvent craquer : il y a ce moment fatidique où il est impossible d’en prendre plus. 
Suppression de postes, arrêts maladies, renouvellement du personnel, font le lit du stress professionnel des soignants en place qui doivent assumer plus encore et tenir bon.
Pour le diminuer
Fixer des échéanciers clairs : tout n’a pas le même niveau d’urgence et ne nécessite pas d’être fait pour le jour même ou à l’instant même. La matrice d’Eisenhower peut être un premier outil pour vous aider à hiérarchiser vos tâches et prendre du recul ; elle nous aide à prendre conscience de notre état de stress et de notre façon d'appréhender l'urgence qui est propre à chacun : 

  • Urgent et important (tâches que l’on doit traiter immédiatement) 
  •  Important, mais pas urgent (tâches que l’on doit planifier pour plus tard)
  • Urgent mais pas important (tâches que l’on doit refuser, déléguer ou mieux répartir dans l’équipe)
  • Ni urgent ni important (tâches que l’on doit éliminer ou limiter)

Stress dû aux horaires de travail
Certains arriveront à être productifs plus longtemps que d’autres, mais quand on va au-delà des capacités physiques, tout travail deviendra épuisant. Particulièrement pour le travail de nuit, certains organismes n’en sont tout simplement pas capables.
Pour le diminuer :
Prendre des « pauses santé », trouver ce qui vous ressource vraiment et surtout tenter de trouver de la flexibilité dans le travail, rester dans le dialogue et l’échange avec votre équipe pour essayer de mieux répartir la charge de travail.
Pour les soignants qui travaillent de nuit, ne pas hésiter à vérifier son chronotype – ie. l’ensemble des caractéristiques d’une personne déterminant sur une journée les moments où elle peut dormir ou travailler de manière optimale-, car certains corps ne supportent simplement pas les horaires inversés.

Stress lié aux relations de travail
En plus des contraintes individuelles, le fait de travailler en équipe engendre d’autres facteurs de stress.
Il est primordial de maintenir un bon climat de travail. Les relations de travail avec les collègues, et plus spécifiquement avec la hiérarchie, ont un impact important sur la qualité de vie au travail.
Pour le diminuer :
Veiller à maintenir les échanges, la bonne communication et exprimer ses désaccords sans attendre qu’une situation ne s’envenime.
Souligner le positif et prendre le temps de féliciter et d’encourager. À la longue, un manque de commentaires positifs et d’encouragements est démotivant, même pour les plus endurants. La reconnaissance vient de partout et pas seulement d’en haut !

Stress lié au changement et à l’incertitude
Les réorganisations de services, les départs de collègues, volontaires ou non, les arrivées, les changements de direction, de process, les nouveaux logiciels… autant de changements générateurs de stress. Mais très souvent c’est la peur de ce changement plus que le changement lui-même qui est paralysant ; c’est l’appréhension devant une situation inconnue, et le manque de contrôle face à l’incertitude. L’être humain est ainsi constitué qu’il ressent toute modification de son environnement comme dangereuse.
Pour le diminuer :
Le simple fait d’être mieux informé peut enlever un grand poids. Là encore, favoriser la communication reste clé. Face au changement, la passivité est l’attitude la plus dangereuse, agir peut s’exprimer par des actions aussi simples que d’aller frapper à une porte pour en savoir plus.
L’environnement n’offre aucune certitude ? Il faut chercher la sécurité en soi. Faire l’inventaire de ce que vous avez de solide, des capacités et des talents sur lesquels vous pouvez compter.

Parce que prendre soin des autres commence en prenant soin de soi, nos premiers conseils dans ce combat quotidien contre le stress au travail sont : bien se connaitre pour fixer ses priorités, bien s’écouter pour respecter ses limites et bien communiquer pour que les autres nous comprennent.

CATALYSE est un cabinet de coaching dédié au secteur de la santé.
Nous accompagnons individuellement et collectivement les changements professionnels, les transformations collectives, les communications à enjeu, toute phase de transition, mais également la gestion du stress …
« Et vous, qui s’occupe de vous ? »

www.catalyse.pro

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Notre solution
Mutuelle santé spécial hospitalier

Une assurance adaptée à vos besoins à un tarif accessible

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×