Placements retraite : que faire ?

Le 27.01.2021 par MACSF en partenariat avec

logo les échos

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Placement retraite

Épargner en préparation de la retraite est indispensable, si l’on veut faire face à la baisse future de ses revenus. Mais quels placements privilégier pour obtenir des revenus complémentaires ? Le nouveau PER, le plan d’épargne retraite, ne manque pas d’atouts.

Préparer sa retraite, plusieurs choix, une solution dédiée

De nombreuses solutions d’épargne existent pour préparer sa retraite. L’assurance vie permet ainsi de se constituer et de valoriser un patrimoine dans une optique retraite. Les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) peuvent aussi être utiles pour obtenir des revenus complémentaires. Le plan d’épargne en actions (PEA) présente également des atouts, en particulier sa possibilité de sortie en rente défiscalisée. 

Mais si ces tous produits comportent de nombreuses qualités, ils ne sont toutefois pas dédiés à l’épargne retraite. C’est pourquoi, depuis le 1er octobre 2019, la loi Pacte a créé le plan d’épargne retraite (PER), un placement conçu spécifiquement dans l’optique de la préparation à la retraite. Il remplace tous les anciens produits d’épargne spécifique à la retraite, individuels comme collectifs, lesquels ne sont plus commercialisés depuis le 1er octobre 2020.

Les avantages spécifiques au PER pour préparer sa retraite

Le PER comporte des améliorations par rapport à l’ancienne génération de produits d'épargne retraite individuels. D’abord, il autorise, en plus des accidents de la vie (décès de l’époux ou du partenaire de pacs, invalidité…), un nouveau cas de déblocage anticipé des capitaux, pour l’acquisition de la résidence principale.

En outre, il permet de récupérer son épargne sous la forme d’un capital une fois la retraite venue, et non plus obligatoirement en rente viagère. Mais il offre aussi plus de souplesse afin de gérer de manière optimale la sortie d’une épargne quand celle-ci est d’un montant élevé. En effet, percevoir l’intégralité de la somme en une seule fois peut parfois ne pas être adapté à ses besoins patrimoniaux. Par ailleurs, cela peut avoir des conséquences fiscales négatives, en faisant passer le contribuable sur la tranche marginale d’imposition supérieure. Pour éviter une telle situation, certains PER, dont le RES Retraite de la MACSF, permettent de recourir à une sortie en capital fractionné. Cette solution permet ainsi d’étaler dans le temps la perception de l’épargne accumulée.
 

Avec le PER, des versements déductibles des revenus imposables

Comme ses ancêtres, le PER incite à l’épargne grâce à une fiscalité avantageuse sur les versements. Il est en effet possible de déduire de ses revenus imposables jusqu’ à 10% des revenus professionnels nets de frais de l’année précédente, considérés dans la limite de 8 fois le plafond annuel de la sécurité sociale (PASS). Pour les travailleurs non salariés, cette enveloppe est complétée par un plafond spécifique correspondant à 15% de la fraction de ces revenus comprise entre un et huit fois le PASS de l’année passée. En outre, il est possible d’ajouter le reliquat des plafonds non consommés des trois années précédentes. 
 

Que faire de ses anciens produits ?

Les épargnants déjà détenteurs d’un placement retraite individuel, comme un contrat Perp ou un contrat Madelin, peuvent les conserver et continuer à les abonder même si ces produits ne sont plus commercialisés. Ils ont aussi la possibilité de demander à transférer leur contrat vers un PER pour profiter de ses atouts et centraliser l’ensemble de leur épargne retraite sur un seul dispositif. Un comparatif personnalisé des avantages et inconvénients des deux enveloppes (l’ancienne et la nouvelle) est à réaliser afin de faire un choix éclairé. 
 

PER, comment choisir son contrat ?

L’épargne retraite étant un placement de long terme. Il faut donc veiller à choisir un produit de qualité. Parmi les différents critères à étudier, les frais, de gestion notamment, se révèlent être cruciaux. Dans cette même optique de long terme, le contrat doit permettre d’investir sur des supports variés et de qualité.

Le rendement et la bonne tenue dans le temps du fonds en euros sont donc à vérifier. Mais il faut aussi se pencher sur les unités de compte, ces supports d’investissement non garantis qui permettent de diversifier ses placements pour obtenir une performance plus élevée sur le long terme. Grâce au PER, il est d’ailleurs possible de bénéficier d’une gestion à horizon, c’est-à-dire pilotée dans le temps, de votre épargne. Celle-ci vous assure une sécurisation progressive de vos gains et capitaux au fur et à mesure que l’heure de la retraite se rapproche.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
La solution MACSF
Plan d'épargne retraite (PER)

Avec le RES Retraite et sa fiscalité avantageuse, optimisez votre stratégie retraite et profitez d'un complément de revenus versé sous forme de rente ou de capital.

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner