Cambriolages : 3 conseils pour protéger votre cabinet médical

Le 24.07.2018

logo les échos

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Un cabinet médical protégé des cambriolages.

Partir le soir de votre cabinet médical sans avoir peur d’être cambriolé dans la nuit ou pendant vos congés, c’est possible ! Il convient seulement de prendre les mesures adéquates pour sécuriser vos locaux et d’adopter quelques bons réflexes au quotidien. Démonstration.

Cambriolage : quels sont les risques pour les professionnels de santé ?

 
Vous avez décidé de sécuriser votre cabinet médical, mais encore faut-il connaître les risques auxquels vous êtes exposé ! Selon l’Observatoire de la sécurité des médecins en 2017, les vols représentent 23% des incidents subis par les professionnels de santé.

Quels étaient les objets les plus prisés des cambrioleurs ? Toujours selon l’étude, votre vigilance devrait se porter tout particulièrement sur :

  • votre ordonnancier (9% des vols ou tentatives de vol en 2017),
  • vos tampons professionnels (3%),
  • vos sacoches, sacs à mains et portefeuilles (3%),
  • votre argent et vos cartes de crédit (2%),
  • votre sacoche professionnelle (2%),
  • votre matériel informatique (1%), vos appareils médicaux (1%).
     

Sans oublier : les plaques professionnelles, les dossiers médicaux, les médicaments, les objets de décoration…
 

Lire aussi :

> Les cambriolages dans les cabinets dentaires 

Conseil n°1 : un peu de mécanique pour dissuader les cambrioleurs…

 
Mettez-vous dans la peau d’un cambrioleur et essayez d’identifier les points faibles de votre local : est-il isolé géographiquement ? Certaines ouvertures sont-elles plus vulnérables que d’autres ? Les objets de valeur (matériel médical…) ou sensibles (dossiers patients, médicaments…) sont-ils suffisamment protégés ? Etc.

Cette phase de diagnostic vous permettra d’adopter ensuite les mesures les plus efficaces pour dissuader les cambrioleurs, dont celles d’ordre mécanique. Parmi les plus courantes figurent notamment :

  • la pose de portes blindées et de serrures sécurisées multipoints,
  • l’installation de vitrages anti-effractions, voire de barreaux (notamment sur les petites ouvertures),
  • le recours à un interphone ou à un visiophone afin de contrôler les entrées,
  • selon les abords extérieurs de votre cabinet, la mise en place d’une barrière ou d’une clôture…
     

L’objectif étant d’empêcher l’intrusion, ou du moins de ralentir au maximum la progression des malfaiteurs.
 

Conseil n°2 : une dose de technologie pour vous protéger des cambriolages...

 
En complément des mesures mécaniques de sécurisation de vos locaux, il existe des solutions électroniques comme la télésurveillance. Le principe : des détecteurs de mouvement et d’ouverture sont installés dans votre cabinet médical. Ils serviront à alerter les opérateurs de télésurveillance en cas d’effraction. Des opérateurs qui pourront, si nécessaire, interpeller l’intrus via un haut-parleur dans une démarche de dissuasion. 

MACSF Protect Pro, la solution de télésurveillance pour vos locaux professionnels

De même, il ne faut pas attendre d’être cambriolé pour sécuriser votre matériel informatique. Les voleurs ne doivent en aucun cas accéder à vos données, en particulier à celles concernant vos patients. C’est pourquoi vous devez chiffrer vos données à l’aide d’un logiciel adapté. Il est recommandé par ailleurs de procéder à des sauvegardes régulières (que vous conserverez dans un autre lieu).
 

Conseil n°3 : un rien de bon sens pour éviter d’être cambriolé…

Enfin, certains gestes relevant du simple bon sens vous aideront à vous protéger des cambriolages au sein de votre cabinet médical :

  • ne laissez aucun équipement médical, outils professionnels (ordonnanciers, tampons…), ou autre objet de valeur en évidence, sans surveillance. Placez-les en sécurité, dans une armoire qui ferme à clé ou dans un coffre-fort (scellé au sol selon son poids),
  • prévoyez des câbles de fixation anti-vol pour vos matériels informatiques et autres équipements,
  • avant de partir le soir et a fortiori lorsque vous vous absentez pour une plus longue durée, vérifiez (plutôt deux fois qu’une !) avoir bien verrouillé portes et fenêtres,
  • évitez de manipuler de l’argent en présence de votre patientèle et de conserver de grosses sommes au cabinet (ou alors placez-les au coffre !),
  • faites de la prévention contre les cambriolages en sensibilisant les autres membres du cabinet à ces bonnes pratiques.
     

 

Vous n'avez pas encore souscrit d'assurance pour vos locaux professionnels ?

Plus d'infos : c'est par ici !
 

Lire aussi :

Cabinets de groupe et assurances : les bons réflexes

 

  
Vous avez des conseils à apporter ? Un vécu que vous avez envie de partager ? Venez échanger dans la communauté MACSF avec d’autres pros de santé !
 

  

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Nos solutions MACSF
Assurance multirisque professionnelle

Pour protéger votre local et pérenniser votre activité professionnelle (cambriolages, bris de matériel, dégâts des eaux, incendies, perte d’exploitation, responsabilité civile exploitation).

Télésurveillance professionnelle

Notre solution de télésurveillance pour vos locaux professionnels.

À lire aussi

Le 02.12.2015

Cambriolages au cabinet dentaire

Les cambriolages dans les cabinets dentaires sont une réalité. Mais fait nouveau les malfaiteurs s'attaquent directement au matériel.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×