Aidants, comment bien préparer l’entrée d’un proche en EHPAD ?

Le 07.07.2020
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Retraités en ephad

Appréhension, mauvaise conscience et peur de la solitude, le placement d’un proche en EHPAD est parfois difficile à vivre pour l’aidant. Anticiper le départ de la personne âgée de son domicile permet de mieux supporter cette période délicate. Vous vous y préparez en vous informant, en discutant et en vous faisant aider par des organismes et structures spécialisés.

Anticiper le départ d’un proche en EHPAD

Trop souvent, l’entrée d’un proche en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) se fait dans un contexte de crise à la suite d’un accident ou d’une brutale aggravation pathologique. Pour l’aidant comme pour la personne âgée concernée, ce placement non préparé ne va pas sans générer stress et souffrances. 

Pour vivre sereinement le changement de vie que représente l’entrée en EHPAD d’un proche, il est préférable de l’anticiper. Cette décision est plus facilement acceptée par l’aidant comme par la personne âgée lorsqu’elle a été mûrie à deux. Partout en France, il existe des structures d’écoute et de soutien pour les personnes âgées, comme pour les aidants, leur permettant d’appréhender au mieux cette période de transition. 

Déterminer le bon moment pour placer un proche en EHPAD

Ni trop tôt ni trop tard. Pour se décider au bon moment, il faut être prêt, c’est-à-dire être capable d’identifier les signes indiquant qu’il est temps pour la personne âgée de quitter son domicile. Sensibilisé et attentif à ces indicateurs liés à l’aggravation de la dépendance et des troubles ainsi qu’à un sentiment de fatigue accrue de votre côté, vous serez plus à même de réagir à temps.

En anticipant, vous évitez de subir la désorganisation du quotidien de la personne âgée : livraison des repas, soin et aide à domicile. Quel que soit votre état d’esprit, discuter avec un psychologue, échanger au sein de groupes de soutien ou avec un soignant peut faciliter votre prise décision de placer un proche en EHPAD.

S’informer pour faire le bon choix d’EHPAD pour une personne âgée

En vous informant, vous évitez l’angoisse liée à la peur de l’inconnu pour vous comme pour votre proche. Au-delà de simples visites d’établissements et de prises de contact avec leurs gestionnaires, le mieux est encore de tester les structures que vous avez retenues pour l’entrée en EHPAD. Nombre d’EHPAD pratiquent l’hébergement temporaire ou l’accueil de jour. Ces courts séjours vous permettent de voir si le lieu choisi correspond à vos attentes et aux besoins de votre proche. 

Tous les hébergements ne fonctionnent pas de la même manière et ne disposent pas de services identiques. Si votre proche souffre d’une pathologie spécifique, assurez-vous qu’elle soit bien prise en charge. Pour vous y retrouver, vous pouvez consulter les annuaires des établissements de votre région. Différentes structures, Centre Local d’Information de Coordination (CLIC) gérontologique ou encore Centre Communal d’Action Sociale (CCAS), peuvent vous orienter dans vos démarches. Vous pouvez aussi faire appel à votre assurance : la MACSF vous propose un service d’accompagnement et de soutien aux aidants.

Financer le coût de l’hébergement d’un proche en EHPAD

La vie dans les EHPAD a un coût que les ressources des personnes âgées et de leurs proches ne permettent pas toujours de supporter. Pour vous aider à supporter les frais d’hébergement dans un EHPAD, il existe différentes aides publiques. Sous réserve de remplir toutes les conditions, votre proche peut bénéficier de l’ASH, des aides au logement en établissement comme de l’aide sociale aux personnes âgées (APA). Les résidents imposables peuvent également bénéficier de réduction fiscale. Il existe un simulateur, vous permettant d’estimer votre budget.

Soumettre un dossier d’admission d’un proche en EHPAD

L’admission en EHPAD d’un proche ne se fait pas de façon immédiate au moment où vous en faites la demande. Bien souvent, son dossier est mis sur liste d’attente, c’est pourquoi il est préférable d’en soumettre un auprès de plusieurs établissements répondant à vos critères. 

Concrètement, pour demander l’entrée de votre proche dans un EHPAD, vous devez compléter un dossier d’admission qui comprend un volet administratif et un volet médical. Ce questionnaire de deux pages est à faire remplir par votre médecin traitant. Il est ensuite validé par le médecin coordonnateur de l’EHPAD. Le questionnaire administratif s’accompagne d’un ensemble de documents et justificatifs permettant de déterminer la situation familiale et financière du futur pensionnaire en EHPAD. Une fois le dossier accepté, l’entrée en EHPAD se fait à l’issue d’une visite de préadmission en présence du médecin coordonnateur, du directeur et du psychologue de l’établissement.

Pour vivre sereinement le changement de vie que représente l’entrée en EHPAD d’un proche, il est préférable de l’anticiper. Cette décision est plus facilement acceptée par l’aidant comme par la personne âgée lorsqu’elle a été mûrie à deux

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
La solution MACSF
Complémentaire santé individuelle

Une assurance complémentaire santé responsable, complète et efficace.

En savoir plus

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×