Infirmier, jeune diplômé : le passage au statut de professionnel

Le 19.05.2019 par Témoignage de Yohann THO - Propos recueillis par Seng THOR, MACSF
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Témoignage d'un infirmier, jeuee diplômé

Nous avons interrogé des infirmiers récemment diplômés pour connaître leur sentiment sur le passage du statut d'étudiant au statut de professionnel et les responsabilités qui en découlent. Témoignage de Yohann Tho, jeune infirmier.

Comment vivez-vous votre entrée dans la vie professionnelle ?

J'ai 26 ans et je suis diplômé depuis le 7 décembre 2018. Je vis positivement mon passage du statut d'étudiant au statut de professionnel.

La posture que j'ai eue en tant qu'étudiant reste à mon sens la même que celle que j'ai aujourd'hui en tant que professionnel. Cependant, nous sommes désormais pleinement responsables de nos actes, sans personne pour nous seconder, nous épauler. Même s'il est vrai que les infirmiers travaillent souvent dans des équipes pluridisciplinaires.

Quelles sont vos appréhensions ?

En tant qu'infirmier jeune diplômé, je n'ai pas autant d'expérience que mes futurs collègues qui, eux, auront sans doute déjà plusieurs années d'expérience.

On redoute toujours le pire : être confrontés à des situations inattendues, je parle notamment des situations d'urgence.

Mes camarades et moi-même avons fait des stages dans des services de réanimation d'urgence mais je ne suis pas encore préparé à ce genre de situation.

En tout, j'ai réalisé 10 stages de 5 semaines chacun.

Vers quel type de poste souhaitez-vous vous diriger ? Vous sentez-vous suffisamment préparé ?

Je voudrais me tourner vers un poste qui puisse m'apprendre à gérer les situations d'urgence, sans pour autant me mettre en totale difficulté.

Je souhaite me diriger dans un premier temps vers un service d'USC Réanimation par exemple, ou bien une "petite réanimation", plutôt que vers un gros service de réanimation comme ceux que l'on trouve dans les hôpitaux de l'APHP.

Je pense avoir suffisamment de "bagage", en termes de connaissances des pratiques, pour pouvoir débuter.

Dans un second temps, je vise les services d'oncologie.

Souhaiteriez-vous, lorsque vous aurez acquis plus d'expérience, vous diriger vers une réanimation de type APHP ?

Je ne suis pas particulièrement attiré par la réanimation mais j'aimerais en faire, en tout cas au début.

Je suis conscient des connaissances et de l'expérience que cela peut m'apporter : je pourrai y améliorer ma pratique d'infirmier jeune diplômé pour me sentir plus à l'aise par la suite dans des situations d'urgence, et ce dans n'importe quel service.

Le programme de formation des élèves infirmiers, selon vous, est-il suffisant pour entrer dans la vie active ? (Podcast)

Ecouter l'extrait de l'interview (Podcast) :

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
La solution MACSF
RCP-PJ

Indispensable pour vous défendre en cas de mise en cause, le contrat RCP-PJ facilite le règlement de vos litiges d'ordre privé ou professionnel.

À lire aussi

infirmier, infirmière, responsabilité civile professionnelle

Responsabilité civile professionnelle de l'infirmier

Tout savoir sur votre responsabilité civile professionnelle : compétences de l'infirmier/infirmière, actes de soins autorisés, obligation d'assurance...

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner