L’Infirmière de Pratique Avancée (IPA) : un nouveau métier ?

Le 24.07.2018 par Bruno FRATTINI – Cadre Supérieur de Santé IADE – Expert en Prévention des Risques
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
IPA, l'infirmière de pratique avancée

Alors que les textes réglementaires régissant la pratique avancée ne sont pas encore publiés, les projets de décrets et d’arrêtés proposés aux différentes représentations des professionnels de santé font réagir : une déception pour les paramédicaux avec l’autonomie de cette nouvelle profession qui ne semble pas reconnue, et certains médecins qui ne comprennent pas l’intérêt de ce nouveau métier.

Pourtant, la loi de santé de janvier 2016 a donné un cadre légal (article L. 4301-1 du Code de Santé Publique) à l’Infirmière de Pratique Avancée (IPA). La France devient ainsi le 26ème pays au monde à développer ces nouvelles pratiques.

Quelles orientations retenues en France pour les Infirmières de Pratique Avancée ?

Les éléments fortement probables :

  • L’université Aix-Marseille et l’université Versailles Saint-Quentin en Yvelines proposent déjà un master en pratique avancée et les candidats à cette évolution professionnelle peuvent prétendre à une rentrée universitaire dès 2018, s’il reste des places…
  • Les objectifs des ministères de la Santé et de l’Enseignement Supérieur visent une formation par région…

Les éléments probables :

  • Ce nouveau diplôme s’adressera aux Infirmières Diplômées d’État justifiant d’au moins 3 années d’activités et d’expériences professionnelles. Ce temps de formation ne pourra pas être réalisé dans les suites du DEI.
  • Cette formation durera 2 ans, à temps plein, et donnera le grade de master.
  • La première année du master proposera un enseignement en tronc commun, pour comprendre des cours d’anglais médical, de santé publique, de sciences infirmières et de pratiques avancées. Focus sera fait sur l’examen clinique d’un malade, l’apprentissage sur les outils numériques, les principes éthiques et juridiques, à la méthodologie de recherche.
  • La deuxième année permettra une spécialisation sur les mentions proposées. Par exemple :
    • L’oncologie,
    • Les maladies rénales chroniques, dialyse et transplantations rénales,
    • Les pathologies chroniques stabilisées

Il convient maintenant d’attendre la publication de ce cadre réglementaire pour voir en détail le contenu de ce programme de formation et connaître les conditions d’exercice de ce nouveau métier.

Sources :

  • « Les pratiques infirmières avancées : une description et évaluation des expériences dans 12 pays développés » - Document de travail de l’OCDE sur la santé, N°. 54, Editions OCDE, Paris – Marie Laure Delamaire et Gaetan Lafortune – Classification JEL : I10, I18, J2
    > Lire le document sur le site de l'OCDE

Quelle définition pour l'IPA (Infirmière de Pratique Avancée) ?

Le Conseil International des Infirmières a proposé en 2008 ce contenu :

"Une infirmière praticienne / en pratique infirmière avancée est une infirmière diplômée d’État ou certifiée qui a acquis les connaissances théoriques, le savoir-faire nécessaire aux prises de décisions complexes, de même que les compétences cliniques indispensables à la pratique avancée de son métier, pratique avancée dont les caractéristiques sont déterminées par le contexte dans lequel l’infirmière sera autorisée à exercer. Un master est recommandé comme diplôme d’entrée".

L’Ordre National Infirmier a débattu sur cette thématique et a retenu le 06 avril 2017 les éléments suivants :

"L’infirmière de pratique avancée, est une infirmière experte, titulaire du master dédié. Après une expérience clinique, elle a acquis les connaissances théoriques, le savoir-faire et le savoir-être nécessaires aux prises de décisions complexes en autonomie dans son champ de compétence, avec la responsabilité de ces actes. L’infirmière de pratique avancée mobilise ses compétences cliniques pour poser des diagnostics permettant l’orientation thérapeutique et la réalisation des prescriptions adaptées aux patients. Elle développe son expertise fondée sur la recherche et les données probantes."

Qu’en est-il dans les pays précurseurs ?

En 2013, on comptait quelques 330.000 infirmières en pratique avancée dans le monde.

Les pionniers : les États-Unis.

En 1954, dans l’État du New Jersey, dans le domaine de la psychiatrie, l’Infirmière Clinicienne Spécialisée est apparue. Puis, en 1965, pour la pédiatrie, l’Infirmière Praticienne Spécialisée voit le jour à l’Université du Colorado.

A ce jour, 4 rôles en pratique avancée sont valides :

  • L’infirmière anesthésiste,
  • L’infirmière sage-femme,
  • L’infirmière clinicienne spécialiste
  • L’infirmière praticienne.

En 2013, elles étaient plus de 200 000 exerçant dans les 50 États.

Au Québec et au Canada, la pratique avancée existe également depuis 2004. Elle correspond à un cursus universitaire post-licence, plutôt master pouvant aller jusqu’au doctorat.

2 catégories permettent cette activité professionnelle :

  • Les infirmières praticiennes spécialisées (néphrologie, cardiologie et pédiatrie).
  • Les infirmières cliniciennes, spécialisées en santé mentale, en gérontologie et en santé communautaire.

En 2013, on recensait près de 2500 professionnelles.

En Australie, depuis 1998, les « nurses practictionners » peuvent prescrire certains médicaments et certains actes diagnostics après consultation. Elles étaient près de 400 en 2013.

En Grande Bretagne, on rencontre plusieurs catégories de professionnels en pratique avancée :

  • Les « spécialistes cliniques »,
  • Les « consultations infirmières de première ligne »,
  • Les « infirmières consultantes »
  • Les « infirmières de suivi des maladies chroniques ».

On en dénombrait plus de 3000 en 2013.

En Irlande, cette spécialisation est développée depuis les années 1990. Elle voit le jour en commençant par le secteur des Urgences. Cette pratique avancée a continué à évoluer et les quelques 2500 professionnelles ont le droit de prescription depuis 2007. Elles font également l’évaluation et le suivi des malades.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
La solution MACSF
Formations

Un large choix de formations adaptées à votre situation professionnelle, à votre public et à vos objectifs.

À lire aussi

infirmier, infirmière, responsabilité civile professionnelle

Dossier : Responsabilité civile professionnelle de l'infirmier

Tout savoir sur votre responsabilité civile professionnelle : compétences de l'infirmier/infirmière, actes de soins autorisés, obligation d'assurance RCP, relation au patient, nouveau code...

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×