Médecin anesthésiste-réanimateur : focus sur ce métier

Le 28.05.2021 à 15:00 par L'équipe éditoriale MACSF
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Tout savoir sur le médecin anesthésiste-réanimateur

Formation, missions, salaire : cet article fait le point sur le métier d’anesthésiste-réanimateur. En quoi consiste le travail de ces médecins placés sur le devant de la scène par la pandémie de la COVID-19 et formés pour anesthésier, gérer la douleur et réanimer ? Explications.

Anesthésiste-réanimateur : quelles missions ?

Médecin spécialiste, l’anesthésiste-réanimateur intervient avant, pendant et après les opérations chirurgicales nécessitant une anesthésie générale ou locale. Il est également formé pour travailler au sein des services de réanimation des hôpitaux et des établissements privés.

Le rôle de l’anesthésiste au bloc opératoire

Avant l’opération, l’anesthésiste-réanimateur reçoit le patient en consultation préopératoire, afin d’évaluer son état de santé. Cet examen lui permet de choisir la technique la plus adaptée à l’état du patient, à son âge et à l’opération qu’il doit subir.

Le jour de l’opération, c’est le médecin anesthésiste qui endort le patient. Pendant toute la durée de l’intervention, il surveille ses constantes, maintient l’anesthésie et intervient pour réanimer le patient en cas de problème. 

Une fois le patient sorti du bloc opératoire, le médecin anesthésiste surveille son réveil et met tout en œuvre pour atténuer les douleurs postopératoires.

Enfin, ce professionnel travaille en étroite collaboration avec l’infirmier-anesthésiste et l’équipe chirurgicale.

Combien gagne un médecin anesthésiste ?

Tout dépend de son secteur d’activité. Un médecin anesthésiste débutant à l’hôpital gagne environ 4 000 € brut par mois pour atteindre les 7 300 € brut en fin de carrière, sans compter les primes et les indemnités de garde. En libéral, un anesthésiste gagne en moyenne plus de 12 000 € brut mensuels. 

La possibilité d’être médecin en réanimation

Les médecins anesthésistes-réanimateurs peuvent également exercer au sein de l’équipe médicale de réanimation, au même titre que les médecins réanimateurs médicaux et certains médecins urgentistes.

Dans un service de réanimation médicale, la présence d’un médecin doit être assurée en permanence. Ce dernier veille à la bonne prise en charge de patients, généralement dans un état critique lié à différents contextes :

  • choc septique, arrêt cardiaque, forme grave du COVID-19 
  • traumatisme grave 
  • suivi d’une intervention chirurgicale complexe 
  • coma

Médecin anesthésiste : quelle formation ?

Il faut compter 11 années d’études pour devenir médecin anesthésiste-réanimateur.

Après avoir obtenu la possibilité de poursuivre dans la voie médicale à l’issue de différentes passerelles d’accès, PASS ou L.AS (anciennement PACES), le futur médecin suit une formation théorique couplée à des stages pratiques en hôpitaux pendant les 2e et 3e années de ses études.

Devenu externe, il poursuit son cursus entre la 4e et la 6e année, à la fin de laquelle il passe les Épreuves Classantes Nationales (ECN).

Une fois son Diplôme d’État (DE) en poche et selon son classement aux ECN, il choisit la région et la spécialité dans laquelle il souhaite effectuer son internat. En anesthésie-réanimation, cet internat dure 5 ans puis est validé par l’obtention du DES anesthésie-réanimation ou du DESC réanimation médicale.

Quelles sont les évolutions de carrière ouvertes aux anesthésistes ?

Ces spécialistes exercent comme hospitaliers ou dans des cliniques privées. Ils peuvent également travailler dans la recherche pour des organismes universitaires, à l’hôpital ou à l’université. Au sein des CHU, ils peuvent occuper des fonctions enseignantes ou encore s’engager dans l’humanitaire.

Les étapes de l’anesthésie générale

L’anesthésie générale consiste à mettre un patient en état de supporter la réalisation d’un acte chirurgical, en le plongeant dans une « sorte de sommeil » et en supprimant la sensation de toute douleur par l’injection de médicaments ou la respiration de vapeurs anesthésiques.

Comment se passe une anesthésie générale ? Elle se prépare en amont de l’intervention par une consultation avec le médecin anesthésiste.

Le jour J, le patient est endormi à l’aide d’une technique variant selon la complexité de l’intervention.

  • Pour les gestes chirurgicaux peu agressifs, l’anesthésie est conduite avec un masque facial par respiration de vapeurs anesthésiques.
  • Pour les opérations plus longues et complexes, elle se fait par l’injection en intraveineuse de médicaments hypnotiques, analgésiques et curares. Elle nécessite le plus souvent une intubation et la mise en place d’une ventilation artificielle.

La durée de l’anesthésie varie en fonction de celle de l’intervention chirurgicale. L’anesthésiste, présent tout au long de la chirurgie, veille sur l’état de l’opéré et adapte l’anesthésie. Il peut la prolonger si nécessaire.

Une fois l’intervention terminée, le patient reste sous surveillance en salle de réveil, en unité de soins intensifs ou en chambre, selon la complexité de la chirurgie subie.

En général, il faut compter entre 30 et 60 minutes avant le réveil. Pendant cette phase, tout est mis en œuvre pour maintenir la douleur sous contrôle.

Coopération avec le chirurgien, prévention des erreurs médicamenteuses, surveillance du patient, suivi post-opératoire, prévention des événements indésirables graves (EIG), etc. : l’anesthésiste-réanimateur  a des responsabilités particulières liées à la complexité de ses missions. Il est indispensable pour lui de pouvoir bénéficier d’une assurance pro adaptée.
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
La solution MACSF
RCP-PJ

Indispensable pour vous défendre en cas de mise en cause, le contrat RCP-PJ facilite le règlement de vos litiges d'ordre privé ou professionnel.

La communauté MACSF

Un forum avec des professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner