Infirmier anesthésiste diplômé d’État : tout savoir sur le statut d’IADE

Le 17.02.2021 par L'équipe éditoriale MACSF
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
En 2017, selon un baromètre spécialisé dans les métiers du bloc opératoire, les IADE gagnent en moyenne 3946 euros bruts par mois.

L’infirmier anesthésiste diplômé d’État (IADE) est un professionnel de santé qui évolue sous la responsabilité du médecin anesthésiste dont il est notamment le bras droit au bloc opératoire. Retour sur le parcours et les modalités menant au métier d’IADE, ainsi que les atouts de cette formation en matière de rémunération et de carrière.

Infirmier anesthésiste diplômé d’État : quelles missions ?

Auprès du patient, l’infirmier anesthésiste diplômé d’Etat assiste le médecin sur le protocole de l’anesthésie, de la réanimation et de la prise en charge de la douleur.

L’IADE évolue le plus souvent au sein d’une équipe pluridisciplinaire en étroite collaboration avec le médecin anesthésiste réanimateur (MAR). 

Concrètement, l’IADE est appelé à intervenir dans tous les sites où se pratique l’anesthésie à savoir le bloc opératoire, la radiologie interventionnelle, la salle de surveillance pour les patients venant de subir une opération ou encore le service d’accueil en urgence. 

Ce spécialiste de l’anesthésie, également expert en soins d’urgence et réanimation, travaille avec les médecins anesthésistes réanimateurs qu’il assiste dans leurs tâches et qu’il peut même être amené à remplacer pour certains gestes et tâches.  

Endormir, surveiller, réveiller et réanimer les patients, les missions de l’IADE s’effectuent sous le contrôle d’un médecin anesthésiste ou suivant le protocole établi par celui-ci. 

L’IADE est le seul infirmier à recourir aux techniques d’anesthésie, dont l’induction, l’intubation, la ventilation artificielle, etc. Il assure aussi la vérification du matériel et des équipements médicaux permettant de pratiquer ces actes. 

Quelle formation pour devenir IADE ?

Pour devenir infirmier anesthésiste, il faut obligatoirement être titulaire du DEIA : le diplôme d’État d’infirmier anesthésiste.

Ce diplôme d’État (DE), reconnu niveau master, nécessite une formation réglementée de 2 ans dispensée dans des écoles spécialisées et agréées.

L’entrée dans ces centres de formation se fait sur concours, ouvert exclusivement aux infirmiers et sages-femmes pouvant justifier de 2 ans d’exercice professionnel au 1er janvier de l’année où se tient le concours d’entrée en école de formation IADE (infirmier anesthésiste diplômé d’État).

Les modalités du concours d’accès à la formation d’IADE

Le concours d’entrée à la formation d’IADE comprend une épreuve d’admissibilité écrite, ainsi qu’une épreuve d’admission orale :

  • L’épreuve d’admissibilité écrite consiste en un questionnaire de 20 questions courtes auquel s’ajoute une question de rédaction. Les sujets donnés visent à évaluer les connaissances professionnelles et scientifiques issues du programme de formation du diplôme d’État d’infirmier ;
  • Une note minimale de 10 sur 20 à cette épreuve écrite est nécessaire pour accéder à l’épreuve orale d’admission ;
  • L’examen oral se compose d’un entretien de 30 minutes au cours duquel le candidat présente un sujet préalablement préparé suivi d’un échange avec le jury. 

Au cours de cette présentation orale, les examinateurs cherchent à apprécier la capacité du futur infirmier à tenir un raisonnement clinique, à gérer une situation de soins, à analyser ses compétences professionnelles, de même qu’à exposer son projet professionnel. 

Selon leur parcours, certains candidats au concours peuvent être exemptés des épreuves d’admission :

  • Les titulaires du diplôme d’État de sage-femme ;
  • Les étudiants ayant validé la 3e année du 2e cycle des études médicales ;
  • Les titulaires d’un diplôme d'État d'infirmier et d'un diplôme reconnu au grade de master.

Ces candidats ne pourront représenter au maximum que 10% de l’effectif total des étudiants.

La sélection des profils se fait sur dossier, suivie d’un entretien avec le jury d’admission.

Comment financer la formation IADE ?

La formation IADE qui s’étale sur 2 ans prévoit une alternance entre enseignement théorique, cours pratiques (700 heures) et stages (70 semaines).

Cette formation représente un investissement financier non négligeable pour les étudiants : il faut compter environ 15 000 à 20 000 euros sur deux ans. 

Pour aider les élèves infirmiers dans le financement de leur formation IADE, plusieurs solutions existent, comme :

  • Le compte personnel de formation (CPF) ;
  • Les aides régionales sous la forme de bourses pour les formations sanitaires et sociales à solliciter auprès du Conseil Régional.

Quel niveau de rémunération pour un infirmier anesthésiste diplômé d’État ?

Si le concours et la formation d’IADE sont exigeants, le diplôme d’État d’infirmier anesthésiste permet à ce professionnel de santé d’accéder à un niveau de rémunération attractif.

Le montant du salaire de l’infirmier anesthésiste dépend de son expérience et de son statut, et au fait qu’il soit intégré à la fonction publique ou attaché à une structure privée. 

En 2017, selon un baromètre spécialisé dans les métiers du bloc opératoire, les IADE gagnent en moyenne 3946 euros bruts par mois. (1) 

Quelle perspective de carrière pour un IADE ?

Au-delà de l’intérêt de la mission et de la rémunération, un autre atout du diplôme d’État d’infirmieranesthésiste est la perspective d’évolution au sein des métiers de la santé. 

L’IADE peut ainsi accéder à différents postes :

  • Infirmier anesthésiste diplômé d’Etat de « classe normale » ; 
  • Infirmier anesthésiste cadre de santé avec fonction d’enseignement ; 
  • Infirmier anesthésiste cadre supérieur de santé
  • Directeur de soins, d’école et coordinateur de soins

Conformément aux dispositions légales régissant son statut dans la fonction publique hospitalière, le corps des infirmiersanesthésistes est classé en catégorie A. Il comprend deux grades, le premier étant composé de 10 échelons et le deuxième, le grade d’avancement, qui en comporte 6. 

Il existe des évolutions de carrière et des passerelles vers d’autres métiers qui permettent aux IADE de devenir : 

  • Cadre de santé d’unité de soins et d’activités paramédicales ;
  • Cadre de santé ;
  • Formateur en soins et activités paramédicales ; 
  • Spécialiste en hygiène.

L’IADE peut aussi passer le diplôme d’Etat d’infirmier en pratique avancée (DEIPA). Cette formation de niveau bac +5 est accessible aux infirmiers pouvant prétendre à trois ans de pratique professionnelle. Une fois diplômé, l’infirmier peut suivre un patient pour le renouvellement d’ordonnances ou la prescription d’examens.

Pour plus d’informations, vous pouvez vous rendre sur l'espace MACSF dédié aux futures infirmières, hospitalières et libérales.

 

Espace infirmiers

Sources :
(1) Caducee.net
legifrance.gouv.fr
infirmiers.com
solidarites-sante.gouv.fr
cidj.com

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner