Assurance auto/moto : tiers ou tous risques ?

Le 12.02.2018
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
assurance auto

Une lourde amende, une suspension voire une annulation de permis et une confiscation du véhicule : voilà ce que vous encourrez si vous n’assurez pas votre voiture ou votre moto. Mais comment choisir entre assurance tous risques et assurance au tiers ?

L’assurance au tiers, a minima

 
L’assurance au tiers – dite aussi de responsabilité civile – correspond au minimum légal. Elle est obligatoire pour tout véhicule terrestre à moteur*, même si ce dernier dort depuis des années au fond d’un garage. Sa vocation principale est de rembourser les dommages, corporels comme matériels, causés à autrui lors d’un accident pour lequel vous êtes reconnu responsable. Cette formule prend également en charge votre défense pénale.

Quelques rares contrats, dont celui de la MACSF, incluent, dès la formule de base, une garantie personnelle du conducteur, seule garantie à couvrir la personne au volant en cas d’accident responsable.

Des options telles que le bris de glace ou la protection juridique peuvent être proposées dans le cadre d’une assurance au tiers.

*Le véhicule peut être notamment une voiture (particulière, utilitaire ou sans permis, un 2 ou 3 roues (moto ou scooter) ou un quad, même non homologué (une mini-moto par exemple), une tondeuse autoportée avec un siège permettant au conducteur de manœuvrer l'engin

 
 

L’assurance tous risques, une couverture plus large

 
Attention, avec une assurance au tiers, les dégâts matériels survenus sur votre véhicule en cas d’accident ne seront pas pris en charge.

C’est en cela, notamment, que se distingue l’assurance tous risques. Comme son nom l’indique, elle offre des garanties plus étendues. Elle vous protège, vous et votre véhicule, contre de nombreux risques supplémentaires tels que les dommages par accident, le vol, le vandalisme, l’incendie… Par ailleurs, elle inclut en général la garantie personnelle du conducteur et propose, souvent en option, le remboursement des objets volés et/ou des réparations dues à certaines pannes.

Quant aux indemnisations et remboursements, ils dépendent bien sûr de la gravité des dommages, de l’avis des experts, notamment médicaux… et des plafonds de couverture de votre contrat d’assurance.

Dans quels cas assurer son véhicule au tiers ?

 
L’assurance au tiers présente un avantage incontestable : son coût ! Le montant de la prime varie du simple au double entre une assurance au tiers et une assurance tous risques.

Vous venez d’acheter une voiture neuve ou récente ? Alors l’assurance au tiers n’est pas indiquée. Si au contraire vous possédez depuis plusieurs années un véhicule qui n’a que peu de valeur et pour lequel l’assurance vous coûterait plus cher que les réparations, une assurance au tiers peut suffire.

Et à la MACSF ?

 
L’assurance auto de la MACSF a été conçue pour permettre aux professionnels de santé de rester mobiles en toutes circonstances. Elle propose quatre formules au choix, avec des niveaux de couverture adaptés à vos besoins.

Obtenir un tarif

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×