La complémentaire santé collective côté salarié

Le 06.08.2019
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

Si vous êtes salarié du secteur privé, en cabinet médical par exemple, vous bénéficiez de la couverture santé collective mise en place par votre employeur. Mais savez-vous ce qu’est un contrat collectif et quels sont ses avantages ? Nous allons voir ça ensemble.

Complémentaire santé collective : obligatoire pour tous les salariés du privé

Depuis le 1er janvier 2016, toutes les entreprises du secteur privé en France doivent proposer à leurs salariés une complémentaire santé. C’est valable pour tous les secteurs d’activité, peu importe la taille de l’entreprise ! Concrètement, l’entreprise doit souscrire un contrat collectif chez un assureur et, en théorie, le salarié est tenu d’y adhérer, sauf cas de dispense.

Zoom sur les cas de dispense ou d'exemption

Santé collective : infographie cas de dispense   

Les avantages du contrat collectif

Une prise en charge employeur

Côté salarié, quels sont les avantages du contrat collectif ? Eh bien les entreprises sont tenues de financer au moins 50% du coût de la complémentaire du salarié. Le salarié ne va donc payer que 50% de la cotisation au maximum.

Du côté des garanties, le salarié bénéficie d’un panier de soins minimum. Le forfait journalier sera par exemple entièrement pris en charge lors d’une hospitalisation. C’est donc la garantie d’une cotisation réduite et d’un accès à des soins de qualité ! 

La possibilité de compléter sa couverture

De nombreuses entreprises proposent aussi des « options » à votre contrat. Eh oui, vous pouvez avoir des besoins de santé qui demandent une meilleure prise en charge que le contrat de base. Vous pouvez alors souscrire des options ou ce qu’on appelle des « sur-complémentaires ». Pratique, non ? 

La portabilité du contrat

Un autre avantage de votre contrat collectif est sa « portabilité ». Qu’est-ce que cela signifie ? Eh bien, en cas de suspension ou de rupture de votre contrat de travail, vous pouvez continuer à bénéficier de votre couverture santé. En pratique, si la rupture de votre contrat vous ouvre le droit au régime d’assurance chômage, vous pouvez continuer de profiter gratuitement de la couverture pour une durée de 1 an maximum. 

Quid à la retraite ?

Si vous partez à la retraite ou que vous êtes en incapacité ou en invalidité, vous avez le choix. Vous pouvez garder votre couverture collective ou opter pour une couverture individuelle. Dans tous les cas, la cotisation sera à votre charge, mais avec le contrat collectif, vous bénéficiez d’une tarification progressive sur trois ans… Un avantage de plus !  

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Les solutions MACSF
Complémentaire santé individuelle

Une assurance complémentaire santé responsable, complète et efficace.

En savoir plus

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×