Déclarer un "pharmacien correspondant", c’est désormais possible

Le 10.06.2021 par Sophie Lorieau, Juriste MACSF
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Un pharmacien renseigne une cliente sur la posologie d'un médicament

Selon le décret du 28 mai 2021, le pharmacien correspondant peut renouveler périodiquement des traitements chroniques (asthme, hypertension et diabète) et, si besoin, ajuster leur posologie, en accord avec le médecin traitant du patient. Il s’agit avant tout de simplifier la prise en charge médicale du patient.

SOMMAIRE

La structure d'exercice coordonné >
Un projet de santé médecin/pharmacien à définir >
Que peut faire le pharmacien correspondant désigné ? >
Un local adapté à cette activité >

La structure d'exercice coordonné

Désigné par le patient auprès de l’assurance maladie, le pharmacien correspondant peut être un pharmacien d’officine ou un gérant de pharmacie mutualiste ou de secours minière qui participe au même exercice coordonné que le médecin traitant du patient.

Ce sont les coopérations organisées avec les établissements et les services de santé, sociaux et médico- sociaux, les communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) et les projets de santé et les maisons de santé.

Un projet de santé médecin/pharmacien à définir

C’est au pharmacien correspondant de prévenir le médecin traitant du patient de ce dispositif.

Il peut être suppléé dans cette fonction, avec l’accord du patient, par un pharmacien exerçant dans la même officine. Le projet devra définir notamment les modalités d’information du médecin traitant.

Quel est le rôle du pharmacien correspondant désigné ?

Le pharmacien précise sur l'ordonnance le renouvellement et l'adaptation de la posologie réalisée et l'inscrit dans le dossier pharmaceutique (DP) et le dossier médical (DM).

La prescription médicale doit comporter une mention autorisant précisément le renouvellement ou l’ajustement de posologie de tout ou partie des traitements prescrits.

Pour des motifs de santé publique, une liste de traitements non éligibles au dispositif pourra être fixée par un arrêté du ministre de la Santé.

Un local adapté à cette activité

La pharmacie doit disposer de locaux adaptés avec une isolation phonique et visuelle pour accueillir les patients individuellement.

Le pharmacien qui intervient dans un établissement médico-social doit également respecter cette condition d’isolement.

Références

> Décret n° 2021-685 du 28 mai 2021 relatif au pharmacien correspondant
> Article 28 de la loi du 24 juillet 2019 relative à l’organisation et à la transformation du système de santé

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Les solutions MACSF
RCP-PJ

Indispensable pour vous défendre en cas de mise en cause, le contrat RCP-PJ facilite le règlement de vos litiges d'ordre privé ou professionnel.

Assurance multirisque Pharmacies

Une assurance essentielle pour protéger votre officine, mais aussi des garanties en responsabilité civile professionnelle et protection juridique.

La communauté MACSF

Un forum avec des professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner