Ségur de la santé, ce que l’accord va changer pour les soignants

Le 10.07.2020
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Ségur 2020

Refonder l’hôpital et revaloriser les métiers médicaux et paramédicaux : telles étaient les principales attentes des personnels de santé dans le contexte post-COVID. Initiées pour répondre à ces demandes, les négociations du Ségur de la santé ont permis d’aboutir à un protocole d’accord entre gouvernement et syndicats. Découvrez ce que ce texte pourrait changer pour vous en tant que soignant.

Ségur de la santé : 7,5 milliards pour l’hôpital

À compter de 2022, l’État s’est engagé à consacrer une enveloppe supplémentaire de 7,5 milliards d’euros au budget annuel de l’hôpital. Pour venir renforcer les établissements de soin, le texte évoque aussi l’embauche de 15 000 personnels. Ces emplois sont destinés à pourvoir 7 500 postes au sein des équipes de remplacement de ces établissements de santé et à la création de 7 500 emplois. 

Entre 15 et 20 milliards pourraient venir s’ajouter à cette somme. Non contenu dans l’accord, mais évoqué par le Président de la République, ce montant viserait à améliorer vos conditions de travail en tant que soignant via des investissements dans les bâtiments, les équipements et le numérique.

Augmentation de salaires et intéressement des personnels

Personnel hospitalier non-médecin des secteurs public et privé non lucratifs, cet accord prévoit pour vous une augmentation de salaire de 180 euros net mensuels. Celle-ci prendra effet en deux temps. Vous bénéficierez d’une première hausse de salaire de 90 euros à partir du 1er septembre 2020, puis d’une deuxième hausse d’un montant identique à partir du 1er mars 2021. Employé du secteur privé, vous pourriez aussi bénéficier d’une hausse de salaire de 160 euros, également allouée en deux temps. 

Localement, les établissements de santé sont invités à utiliser cette augmentation de budget pour mettre en place des mécanismes d’intéressement à destination de leurs personnels.

Revalorisation des grilles salariales et des catégories de métiers

Le texte de l’accord établit une réactualisation des grilles salariales des soignants dont la rémunération ne correspondait pas jusqu’ici à leur niveau de diplôme. Cette mesure concerne, par exemple, les soignants de niveau bac+4 ou bac+5, orthophonistes, kinésithérapeutes, etc. Personnels des filières soignantes, médico-techniques et de rééducation, cette refonte des grilles salariales prévue d’ici à 2022 doit permettre de vous apporter une revalorisation mensuelle d’au moins 200 euros.

Les discussions évoquent aussi la réingénierie de certains métiers. Aide-soignants et infirmiers, cette mesure vous concerne. Elle devrait se traduire pour vous par un changement de catégorie avec une évolution vous faisant respectivement passer en catégorie B et A. 

Les différents acteurs de ces négociations se montrent plutôt satisfaits, car des avancées significatives ont été approuvées. Toutefois, les négociations ne sont pas closes : les organisations syndicales doivent désormais définir si elles acceptent de signer cet accord. Les partenaires sociaux souhaitaient notamment une augmentation de 300 euros net par mois pour tous les personnels hospitaliers et la mise en place de nouvelles règles sur les 35 heures à l’hôpital…
 

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×