Réforme des indemnités journalières : pourquoi l’assurance prévoyance conserve tout son intérêt

Le 28.06.2021 à 12:00 par L'équipe éditoriale MACSF
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Réforme des indemnités journalières : pourquoi l’assurance prévoyance conserve tout son intérêt

A compter du 1er juillet 2021, le nouveau régime d’indemnités journalières des professions libérales vous permet de percevoir une indemnisation jusqu’au 90e jour d’arrêt de travail. La souscription d’une assurance prévoyance reste toutefois indispensable pour bénéficier d’une protection sociale optimale. Le plan de prévoyance MACSF vous assure une indemnisation au-delà des 90 jours, le maintien de vos revenus à 100 %, la couverture de vos frais professionnels ainsi que des solutions pour protéger vos proches en cas d’aléas de la vie.

Sommaire

La réforme ne suffit pas à assurer le maintien de votre niveau de vie >
La prévoyance pour maintenir vos revenus à 100 % >
La prévoyance pour prendre en charge vos frais professionnels >

Une indemnisation versée par la CPAM limitée à 90 jours >

La protection de vos proches exclue des nouvelles modalités d’indemnisation >

Avec la prévoyance MACSF, une meilleure couverture globale pour le même prix >

La réforme ne suffit pas à assurer le maintien de votre niveau de vie

La mise en place d’un dispositif pérenne et commun de prise en charge des indemnités journalières pour les professionnels libéraux est une bonne chose. Toutefois, la réforme en vigueur ne suffit pas à couvrir pleinement tous vos besoins en protection sociale. 

La prévoyance pour maintenir vos revenus à 100 %

La CPAM vous indemnisera du 4e au 90e jour d’incapacité temporaire de travail à hauteur de 50 % de vos revenus déclarés. Ce montant, plafonné à 169 € par jour en 2021, ne permet pas le maintien de votre niveau de vie ni le paiement de vos charges en cas d’arrêt de travail ou d’invalidité. 

Le plan de prévoyance MACSF couvre les 50% restants, sur la base des revenus que vous assurez.  

À titre d’exemple, si vos revenus mensuels s’élèvent à 8 000 € et que vous avez assuré la totalité de ce montant dans votre contrat, vous percevrez, outre les 4 000 € d’indemnités mensuelles versées par la CPAM, 4 000 € de la MACSF, qui contribueront au maintien de votre niveau de vie.  

Échanger avec un conseiller

La prévoyance pour prendre en charge vos frais professionnels

La réforme des IJ pour les professions libérales prévoit un calcul sur la base de vos revenus, mais elle ne tient pas compte de vos frais et charges professionnels : loyer, assurances, abonnements téléphoniques, etc. Ces derniers peuvent pourtant représenter des montants importants et peser lourd dans votre budget. 

L’assurance prévoyance de la MACSF comporte le versement d’une indemnité mensuelle pour couvrir ces frais professionnels, pendant 12 à 18 mois selon l’option choisie à la souscription.   

 

Une indemnisation versée par la CPAM limitée à 90 jours

La réforme prévoit une indemnisation du 4e au 90e jour d’incapacité temporaire de travail.  Pour les professionnels de santé libéraux, confrontés à la nécessité de maintenir leurs revenus et de payer leurs charges tout au long de l’arrêt de travail, cette protection s’avère insuffisante.   

L’assurance MACSF vient compléter les versements de la CPAM puis de votre régime obligatoire, et ce pendant toute la durée de l’arrêt de travail, puis en invalidité.  

  

La protection de vos proches exclue des nouvelles modalités d’indemnisation

Si la réforme améliore l’indemnisation des professionnels libéraux, elle ne change toutefois rien en ce qui concerne leurs proches. 

Le plan de prévoyance de la MACSF prévoit le versement d’une allocation mensuelle en cas d’hospitalisation de votre conjoint (jusqu’à 6 mois) ou de votre enfant (jusqu’à 12 mois) supérieure à 15 jours.  

La MACSF propose également différents dispositifs en cas de décès de l’assuré ou d’Invalidité fonctionnelle totale et définitive (IFTD). Parmi les garanties de base figurent ainsi le versement d’un capital décès aux bénéficiaires désignés, le doublement de ce capital si le décès ou l’IFTD résulte d’un accident et son triplement en cas d’accident de la circulation, d’acte de terrorisme, d’attentat ou d’agression.  

Vous avez aussi la possibilité de souscrire une rente « conjoint », qui prend la forme d’une rente viagère ou temporaire, ainsi qu’une rente éducation, qui permet de prendre en charge l’avenir de vos enfants à travers le financement de leurs études jusqu’à 28 ans.  

L’IFTD, c’est quoi exactement ?

Un assuré est considéré comme étant en état d’invalidité fonctionnelle totale et définitive lorsqu’il est incapable de se livrer à une quelconque activité rémunératrice, qu’il s’agisse de son métier ou d’un autre, et qu’il doit recourir à l’assistance d’une tierce personne pour les besoins de la vie courante : toilette, habillage, etc.  

 

Avec la prévoyance MACSF, une meilleure couverture globale pour le même prix

Même si elle constitue une avancée sociale majeure pour les professionnels libéraux, la réforme de la prévoyance s’avère donc insuffisante. Le contrat de prévoyance MACSF vous offre en revanche des garanties complètes. 

De plus, il évolue avec la réforme et prévoit : 

  • Une baisse de la cotisation de 0,30 % qui préserve le budget prévoyance des assurés ; 
  • Une amélioration des franchises hospitalisation : si l’arrêt de travail est inférieur ou égal à 21 jours, le délai de franchise pour l’indemnisation passe de 4 à 3 jours. Pour un arrêt de travail supérieur à 21 jours, il est abaissé de 8 à 7 jours. 
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
La solution MACSF
Prévoyance des libéraux

Complétez les prestations insuffisantes de votre régime obligatoire en cas d'arrêt de travail, invalidité ou décès.

La communauté MACSF

Un forum avec des professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner