Téléconsultation: l'exemple de Leah

Le 01.02.2019
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
médecin en vidéo consultation

Plusieurs opérateurs proposent des services de téléconsultation pour téléconsulter quand vous voulez, depuis votre cabinet ou même de chez vous par visioconférence. Focus sur Leah lancée en janvier 2019 par la société Feelae.

La nécessité de bien choisir son opérateur de téléconsultation

La prise en charge de l’acte de téléconsultation par l'Assurance Maladie repose, notamment, sur deux exigences techniques :

  • le recours obligatoire à un échange vidéo (vidéotransmission),
  • la connexion à une solution sécurisée.

La téléconsultation par vidéotransmission doit être réalisée dans des conditions garantissant la qualité de la consultation et la confidentialité et la sécurité des échanges.

Dans tous les cas, c’est le médecin téléconsultant en lien avec le médecin traitant (quand ce n’est pas ce dernier qui réalise la téléconsultation) qui est responsable des conditions dans lesquelles doit se réaliser la téléconsultation : choix de l’équipement, accompagnement du patient par un autre professionnel de santé, etc., sachant que la téléconsultation doit être réalisée dans des conditions garantissant sa qualité ainsi que la confidentialité et la sécurité des échanges.

Leah un opérateur au service du patient et du médecin

Différents opérateurs proposent déjà des solutions, notamment Leah qui met en avant plusieurs atouts:

  • Simplicité 

Aucune installation n'est requise et l’accès aux soins se fait via une solution de téléconsultation simple et intuitive. 

  • Mobilité

En complément des consultations classiques, la plateforme permet aux médecins de prendre en charge, à distance, leurs patients ne nécessitant pas nécessairement un déplacement (suivi d’affections de longue durée, d’ordonnance, allergies, maladies chroniques, conseils...). Plus concrètement, c'est un logiciel en ligne qui permet aux médecins de consulter leurs patients à distance par visioconférence. 

  • Efficacité

Cette solution permet de passer plus de temps à s'occuper des patients et moins de temps à s'occuper des démarches administratives. L'opérateur propose une solution qui permet aux médecins de gérer leur agenda en ligne, de rédiger et d’envoyer le compte-rendu de la consultation et l’ordonnance de façon sécurisée. 

  • Fiabilité

En s’interfaçant avec le logiciel de gestion du cabinet du médecin, le service centralise et synchronise tous les documents médicaux dans un espace personnel et sécurisé. Tous les flux sont sécurisés de points en points par système de cryptographie asynchrone. Toutes les données sont stockées chez OVH HealthCare, hébergeur agrée santé par la Haute Autorité de Santé. Cet hébergement respecte des normes de sécurité très strictes. Leah est en conformité avec les recommandations de la HAS, de la CNIL et de la RGPD.

Lire aussi:

le témoignage du Dr Grégoire V sur la téléconsultation avec Leah.

le témoignage du Dr Edward de K sur la téléconsultation avec Leah

Les étapes de la téléconsultation avec Leah

  • Un patient a besoin de moi

Suite à une première consultation physique, à ma demande ou sur la sollicitation du patient, je fixe un rendez-vous de téléconsultation. Mon patient recevra un mail avec la date de rendez-vous qui se passera sur Leah.care

  • Je consulte à distance

Le médecin se connecte à l’heure du rendez-vous directement sur le site. Le médecin est notifié dès que le patient est dans la salle d’attente virtuelle. Je réalise ma téléconsultation par visioconférence tout en ayant accès au dossier médical du patient et à son historique de consultations.

  • Je formalise mon diagnostic en 2 clics

Je rédige un compte-rendu et une ordonnance conformes que mon patient retrouvera dans son espace sécurisé à tout instant, et aller chercher ses médicaments à la pharmacie.

Pour en savoir plus :

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn

À lire aussi

Le 12.04.2019 par logo les échos

Loi santé : allons au bout de la logique

La loi santé a été adoptée en première lecture à l'Assemblée nationale. Elle mise sur la fluidité de l'information et l'autonomie des acteurs, mais, hélas, ne va pas assez loin, regrettent...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×