Vigilance sur le risque de migration des implants contraceptifs

Le 02.02.2020 par Sophie Lorieau, Juriste
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
veille actualité

Dans une lettre du 15 janvier 2020 adressée aux médecins généralistes, aux gynécologues et aux sages-femmes, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) rappelle les modalités d’insertion et de retrait de l’implant contraceptif Nexplanon dans les vaisseaux sanguins afin de limiter les risques de lésion neurovasculaire au site d’insertion et de migration, probablement liée à une insertion profonde ou incorrecte de Nexplanon.  

Il s’agit aussi de sensibiliser les professionnels à l’importance de la formation à la pose de ce type de dispositif (position du bras, précision sur le site d’insertion et vérification de la présence de l’implant).

Ils doivent être habitués à cette pratique.

De plus, les patientes sont invitées à vérifier une à deux fois par mois la présence de l’implant et contacter au plus vite leur médecin ou leur sage-femme en cas de doute.

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×