Retraite des professionnels de santé libéraux : comment ça fonctionne ?

Le 08.02.2021 à 09:38 par L'équipe éditoriale MACSF
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
épargne retraite

Souvent synonyme de perte de revenus, le passage à la retraite se prépare. Pour le faire de manière optimale, mieux vaut comprendre tôt comment s’articulent retraites de base, complémentaire et supplémentaire. Cotisation, âge de départ, calcul de la pension et outil pour préparer sa retraite : voici l’essentiel à savoir sur la retraite des professionnels de santé libéraux.

Sommaire

Les cotisations retraite
Les organismes de retraite
L’âge de départ à la retraite
Le calcul de la pension de retraite
Retraite supplémentaire
Comment préparer ma retraite

Les cotisations retraite

Tout au long de leur carrière, les professionnels de santé libéraux cotisent pour préparer leur retraite auprès de deux ou trois régimes :

  • Le régime de base des professions libérales
  • Le régime complémentaire géré par leur section professionnelle
  • Et, pour les professionnels de santé conventionné, auprès du régime Avantage social vieillesse (ASV), dont les cotisations sont prises en charge aux deux-tiers par la Sécurité sociale

 Chaque trimestre cotisé donne droit à un certain nombre de points.

Les organismes de retraite

Pour les professions du domaine de la santé, les caisses sont : 

  • CARMF: médecins
  • CARCDSF : chirurgiens-dentistes et sages-femmes
  • CAVP: pharmaciens
  • Carpimko: auxiliaires médicaux, soit les infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures-podologues, orthophonistes, orthoptistes
  • CARPV: vétérinaires
  • Cipav: professions libérales non réglementées, notamment les psychologues, ostéopathes, diététiciens, etc

Ce sont ces caisses et la Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL) qui gèrent la retraite de base et complémentaire des professionnels libéraux de santé.

L’âge de départ à la retraite

Pour le régime de base, il est possible de partir à la retraite dès que l’on a atteint l’âge légal, fixé à 62 ans

Néanmoins, afin de vous assurer de partir à la retraite avec un taux plein, il vous faudra soit attendre un âge spécifique, entre 65 et 67 ans, déterminé par votre date de naissance notamment, soit avoir cotisé un nombre de trimestres suffisant

Pour le régime complémentaire et l’ASV, l’âge à partir duquel il est possible de partir à la retraite a été fixé à 65 ans.

Le calcul de la pension de retraite

Au moment de partir à la retraite, le montant de la pension est calculé.

Ce calcul repose sur 3 éléments :

  • Le nombre de points accumulés grâce aux trimestres cotisés
  • La valeur du point connue au jour de la liquidation de la retraite
  •  Le taux de liquidation de la retraite (décote ou surcote éventuelle en fonction de votre âge et du nombre de trimestres cotisés)

Le montant de la pension sera égal au (nombre de points accumulés X valeur du points) X taux de liquidation.

Selon les cas, il est possible de racheter des trimestres afin de partir à la retraite plus tôt ou d’éviter une décote. Vous pouvez aussi racheter des points pour augmenter votre pension.

A titre d'exemple, voici les montants des pensions (de base et complémentaires) versées par les caisses spécifiques du domaine de la santé :          

  Régime de base
Montant moyen annuel des prestations
Régime complémentaire
Montant moyen annuel des prestations
CARMF Médécins 6 666,94 €14 417 €
CARCDSF Chirurgiens-dentistes et sages-femmes6 954,63 €14 420 €
CAVPPharmaciens5 817,27 €15 643 €
CARPIMKOInfirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures-podologues, orthophonistes, orthoptistes 4 912,82 €4 941 €
CARPVVétérinaires6 576,17 €17 442 €
CIPAVNotamment : psychologues, ostéopathes, diététiciens, etc2 256,94 €3 644 €

 Source : CNAVPL, données pour l’année 2018

Retraite supplémentaire

Les professionnels de santé libéraux sont plus exposés que les salariés à une baisse de leurs revenus à la retraite. Une retraite supplémentaire est donc plus que recommandée pour optimiser ses revenus.

Jusqu’à présent, les contrats dits Madelin répondaient à cet objectif. Depuis le 1er octobre 2020, ils ont été remplacés par le plan d’épargne retraite (PER) individuel. 

Le plan d’épargne retraite vous permet lui aussi d’épargner pour votre retraite en bénéficiant d’une exonération fiscale, les versements étant déductibles de vos revenus ou bénéfices imposables. Plus souple que ses prédécesseurs, le PER offre également d’autres avantages, comme le choix entre une sortie en rente viagère ou en capital.

La réforme des retraites 

Une réforme des retraites a été initiée par le gouvernement. Elle consisterait à créer un régime universel et ferait disparaitre les caisses autonomes. Elle pourrait entrainer une baisse des pensions servies aux professions libérales. Diverses mesures sont envisagées pour l’éviter. Rien encore n’a été arrêté. Mais dans tous les cas, la retraite supplémentaire, organisée le plus tôt possible, reste un moyen sûr d’optimiser les revenus disponibles au moment de la retraite.

Comment préparer ma retraite ? 

Concrètement, une demande de liquidation des droits doit être lancée au minimum 6 mois avant la date souhaitée de départ à la retraite. 

Mais avant cela, il est prudent, dès 40 ans, de vérifier que les données vous concernant sont correctes. Le site www.info-retraite.fr vous permettra de le faire. 

Sur ce même site, vous pourrez notamment :

  • Visualiser l’ensemble des données relatives aux cotisations d’assurance vieillesse que vous avez versées, Assurez-vous qu’à chaque période travaillée corresponde bien des cotisations versées. Elles vous permettent de bénéficier de droits pour le calcul de votre retraite
  • Identifier les caisses dont vous avez dépendu et leurs coordonnées
  • Simuler le montant de vos droits

D’autres outils vous permettront d’estimer l’évolution de vos revenus ainsi que l’effort d’épargne nécessaire pour mettre vos moyens en rapport avec vos projets de vie. 

Plus tôt vous adopterez cette démarche de suivi et d’anticipation, mieux vous pourrez préparer votre retraite, tout en profitant par exemple des opportunités fiscales offertes par le PER.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
La solution MACSF
Plan d'épargne retraite

Avec le RES Retraite, préparez votre retraite et profitez d’un complément de revenus en rente ou en capital.

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner