Internes et retraite : il n'est jamais trop tôt pour bien faire !

Le 13.07.2021 à 12:00 par Equipe éditoriale MACSF
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
conseils epargne retraite interne

Votre internat se termine dans quelques semestres. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, c’est le moment de commencer à réfléchir à votre retraite. Car plus tôt on commence à la préparer, plus c’est facile ! Alors que vous entamez votre carrière et touchez vos premiers émoluments, vous pouvez anticiper et mieux préparer votre vie de jeune retraité !

Une cotisation retraite moins importante que ce que vous imaginiez…

Le saviez-vous ? Le paiement de vos gardes et astreintes qui représente jusqu’à 40% de vos émoluments d’interne, n’est pas pris en compte dans le calcul de votre future retraite.  

Pour leur régime de base, les internes sont affiliés à l’Ircantec

L’assiette de leurs cotisations repose sur les 2/3 de leurs émoluments forfaitaires mensuels, englobant leur prime de responsabilité, mais excluant leurs indemnités de sujétion et tout autre avantage en nature. Un point parfois méconnu qui peut amener à sous-évaluer le montant de sa pension de retraite à venir. 

L’impact de la réforme des retraites pour les médecins

Bien que suspendue en raison de la crise sanitaire de la COVID-19, la réforme des retraites dessine la tendance à venir et prévoit de diminuer encore la part des régimes de base.

Autrement dit, pour conserver un niveau de vie comparable à celui de leur vie active, les médecins n’ont d’autre choix que de souscrire à des solutions complémentaires de retraite.

 

L’assurance vie, une solution pour épargner simplement, à son rythme

Pour commencer à mettre de l’argent de côté, même quand on n’a pas de gros revenus, l’assurance vie est un bon placement. Notre contrat d’assurance vie est une solution adaptée aux jeunes, accessible dès 35 € avec des versements programmés dès 30 € par mois.

C’est une solution souple qui s’adaptera facilement à tous vos projets : voyager, déménager, faire un achat immobilier, commencer à se constituer une épargne pour plus tard… Par ailleurs, votre épargne reste disponible en cas d’imprévus, à tout moment.

Retraite : le plus tôt est le mieux

Et lorsque vous terminerez votre internat et commencerez à travailler, même si votre retraite ne vous semble pas une priorité. C’est pourtant le bon moment pour commencer à cotiser !

En commençant à cotiser tôt, vous lissez votre effort d’épargne sur la durée et vous le minimisez. Il est plus avantageux de commencer à cotiser tôt et poursuivre régulièrement cet effort, que de commencer tard même avec des montants plus importants.

Un exemple :

Avec une revalorisation de l’épargne à 1,5% par an, les chiffres parlent d’eux-mêmes :

  • En cotisant 250 €/mois dès 27 ans, vous bénéficiez de 113 388 € à votre départ à la retraite 64 ans ;
  • En cotisant 500 €/mois à partir de 50 ans, vous bénéficiez de 93 338 € à votre départ à la retraite à 64 ans.

 

Flexibilité et simplicité d’une épargne retraite

Avec un plan d’épargne retraite(PER), votre épargne n’est pas bloquée jusqu’à votre retraite. Depuis l’entrée en vigueur de la Loi Pacte, vous avez le droit de débloquer votre épargne dans certaines circonstances(1). C’est notamment le cas au moment de l’achat d’une résidence principale. Vous êtes en droit de financer votre achat immobilier en libérant les sommes épargnées sur votre plan d’épargne retraite.  

Votre PER est flexible. Si vous décidez d’exercer à l’hôpital, puis de vous installer en libéral, votre plan d’épargne retraite vous suit. Il reste le même et vous n’avez rien à changer.

Capital ou rente ? Vous n’avez pas à trancher. Une fois à la retraite, vous êtes libre de choisir la manière dont vous souhaitez récupérer votre épargne. Tous les cas de figure sont possibles :

  • Rente ;
  • Capital ;
  • Capital fractionné ; 
  • Une partie sous forme de rentes et l’autre en capital.

 

Bonus : en cotisant à votre PER, vous ferez baisser vos impôts

Le saviez-vous ? Le versement d’une cotisation sur un PER permet aussi de diminuer votre imposition sur le revenu. Découvrir un exemple chiffré en vidéo

 De quoi inciter à ouvrir un plan épargne retraite dès que vous aurez terminé votre internat et que vous vous lancerez dans votre première activité professionnelle en tant que médecin.

À cette période de votre vie, vos revenus augmenteront significativement et il pourra être intéressant de vous tourner vers des solutions permettant de faire des économies d’impôts. Chaque situation étant unique, n’hésitez pas à étudier les opportunités de déductions fiscales avec votre conseiller MACSF. 

(1)Les cas de déblocages anticipés du PER sont : l’invalidité, le décès du conjoint, le surendettement,  la cessation d’activité suite à une liquidation judiciaire, l’expiration des droits au chômage,  l’achat de la résidence principale. Chaque déblocage anticipé comporte des contreparties fiscales. 

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Les solutions MACSF
Assurance vie RES Multisupport

Un contrat performant, souple et reconnu par la presse financière

Plan d'épargne retraite

Avec le RES Retraite, préparez votre retraite et profitez d’un complément de revenus en rente ou en capital.

La communauté MACSF

Un forum avec des professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner