Coupes menstruelles et tampons : attention au choc septique

Le 02.02.2020 par Sophie Lorieau, Juriste
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
veille d'actualité

Dans une analyse complémentaire à son avis sur la sécurité des protections intimes de 2018, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) précise l’absence de lien entre les substances chimiques identifiées dans les tampons et les coupes menstruelles et le risque de syndrome de choc toxique menstruel (SCT).

Elle ajoute que le risque semble lié aux seules conditions d’utilisation mais elle demande néanmoins aux fabricants d’améliorer la qualité de ces produits et aux professionnels de santé de renforcer l’information auprès de leurs patientes.

Il est fortement recommandé de ne pas porter ces coupes et tampons plus de huit heures afin de limiter le risque infectieux.   

La communauté MACSF

Un forum avec plus de 500 000 professionnels de santé prêts à échanger sur vos pratiques professionnelles, votre mode d’exercice ou votre matériel…

Solliciter la communauté

L'application MACSF

Accédez à votre espace personnel et toutes ses fonctionnalités sur votre mobile !

Les newsletters

Recevez toute l’actualité sur votre profession/spécialité ainsi que nos offres dédiées.

S'abonner

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une navigation optimale et bénéficier de contenus et services adaptés.

×